Le patron d'Apple, Tim Cook, veut faire don de l'intégralité de sa fortune

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

En comptabilisant ses stock-options, Tim Cook serait à la tête d'une fortune totale d'environ 800 millions de dollars.

Ce serait un don de plusieurs centaines de millions de dollars. Le 26 mars 2015, le patron du géant américain Apple, Tim Cook, a annoncé qu'il souhaite faire don de toute sa fortune à des œuvres de charités, et ce avant de mourir. Selon le quotidien britannique The Guardian, le successeur de l'emblématique Steve Jobs serait à la tête d'un capital d'un peu moins de 800 millions de dollars (environ 740 millions d'euros).

D'après le magazine américain Fortune, qui établit chaque année le classement des hommes les plus riches de la planète et qui est à l'origine de cette information, le patrimoine de Tim Cook serait ainsi réparti: près de 120 millions de dollars (environ 111 millions d'euros), auxquels il faut ajouter plus de 665 millions de dollars (614,5 millions d'euros) en stock-options. Avant de faire des heureux parmi les associations et fondations qu'il aura choisi d'aider, Tim Cook a indiqué qu'il ne fera don de sa fortune qu'après avoir financé les études de son neveu, âgé de 10 ans.

Si, pour certains, cette initiative est un moyen pour le patron d'Apple de "redorer son image", elle fait néanmoins écho au projet "Giving Pledge" (promesse de don, en français), dont nous vous avons déjà parlé sur Youphil.com. Les millionnaires qui y participent s'engagent à reverser au moins 50% de leur fortune de leur vivant, à des organismes de charité. Créée en 2010 par Warren Buffett et Bill Gates, cette initiative compte dans ses rangs, entre autres, le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, le britannique Richard Branson, ou encore le réalisateur Georges Lucas.

The Guardian rapporte qu'en 2012, Tim Cook avait déjà offert 50 millions de dollars aux hôpitaux de Stanford (en Californie), et 50 autres millions de dollars au projet "Product Red" de l'organisation Red, qui lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

> Lire l'article sur The Guardian

 

Crédit photo: Mike Deerkoski/Flickr. 
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer