"Twizzler challenge", ou comment "galocher" pour la bonne cause

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

En 2014, le "Ice-bucket challenge" avait permis de récolter 115 millions de dollars pour lutter contre la maladie de Charcot.

À chaque maladie ou syndrome son défi sur les réseaux sociaux. En effet, depuis la mi-mars 2015, un nouveau jeu a éclos sur Twitter pour sensibiliser les internautes à l’autisme et récolter des fonds pour une association new-yorkaise venant en aide aux personnes autistes. Après le "Ice-bucket challenge", né à l’été 2014, faites place désormais au #TwizzlerChallenge.

Les règles sont simples et c'est promis, vous n’aurez même pas besoin de changer de vêtements. Prenez des bonbons en forme de spaghettis type Twizzlers, célèbres friandises américaines; trouvez votre partenaire pour les mâchouiller façon "La belle et le clochard"; terminez par un petit baiser sur les lèvres; et évidemment, sinon ce n’est pas drôle, diffusez la vidéo de votre "exploit" sur les réseaux sociaux dans laquelle vous demandez à deux personnes d'en faire de même. Après cela, libre à vous de faire un don pour soutenir l’association "New York collaborates for autism". Aux Etats-Unis, plusieurs acteurs et présentateurs ont déjà joué le jeu. Mais pour être honnête, à la rédaction nous cherchons encore le lien entre le fait de manger des bonbons et l'autisme…

Un défi simple donc, et au passage un joli coup de pub pour cette marque de friandises, qui reprend les mêmes recettes virales que celles utilisées pour le "Ice-bucket challenge". Reste à savoir si ce défi connaîtra le même succès. En effet, les nombreuses vidéos de seaux d’eau glacée versés sur la tête avaient permis de récolter près de 115 millions de dollars pour l’association américaine ALS.

Pour rappel, avant cela nous avions eu droit au très masculin #Cockinasock (nous vous laissons découvrir par vous-même de quoi il s'agit) pour sensibiliser au cancer des testicules. Entre temps était aussi apparu le #BeeChallenge qui consistait, pour les femmes, à poser seins nus et soutien-gorge sur les yeux… Sans aucune cause à soutenir, cette fois.

> Lire l'article sur L'ADN.eu

 

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer