[Portfolio] Quand des handicapés mentaux se mettent à la photo

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Passionné d'art brut japonais, Luigi Clavereau a ouvert en 2013 à Paris la galerie in)(between, consacrée à la photographie japonaise qu'il considère comme "l'un des arts les plus modestes et les plus honnêtes".

En 2012, il fait la connaissance du couturier japonais Masahiko Maruyama, qui a conçu une ligne de vêtements à partir de motifs inspirés par les dessins des artistes handicapés mentaux de l'atelier Corners, à Osaka. Ce centre est dédié à l'accueil d'adultes handicapés mentaux (dont des personnes autistes) auxquels il propose des ateliers d'art-thérapie. Il décide d'aller à la rencontre de ces artistes pour leur proposer de faire leurs premiers pas en photographie argentique.

Il en a tiré une série de clichés en noir et blanc, qui offre une vision fragmentée du quotidien de chacun des photographes. Leurs oeuvres sont présentées jusqu'au 14 janvier 2013 dans l'exposition "Brut Photography" de la galerie in)(between à Paris. 

 

Du 5 décembre au 14 janvier 2014
Entrée libre et gratuite du mardi au samedi de 11h00 à 19h00 et dimanche de 14h00 à 16h30.
in)(between gallery. 3, rue Sainte-Anastase, 75003 Paris
 
Cet article a initialement été publié le 11 décembre 2013.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer