Bientôt, jeter son vieux téléphone dans l'eau sera écolo

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Des scientifiques américains ont imaginé des produits électroniques capables de se désagréger naturellement.

L’Europe produit onze millions de tonnes de déchets électroniques par an, d'après un rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP) publié en 2012.

Un chiffre vertigineux qui pose de nombreux problèmes de gestion de ces déchets dangereux. Pour y répondre, des scientifiques américains ont développé des composants électroniques capables de se dissoudre dans l’eau.

Ce projet, appellé "Born to die", est né d'un partenariat entre les chercheurs de l'Université de l'Iowa et de l’Illinois. Ils ont développé des circuits en silicone et en magnésium, imprimés sur de la fibre de soie. Des propriétés particulières qui permettent une dissolution au contact de l'eau. 

L’ambition est de créer des produits électroniques à durée de vie limitée. "Vous n’avez pas besoin d’un téléphone qui dure 25 à 50 ans", a expliqué le directeur du projet, John Rogers. Il cherche donc à fabriquer des équipements qui, à partir d’une échéance définie a priori, se désagrègent d’eux-mêmes.

Cette nouvelle invention pourrait bien faire changer d'avis les écologistes sur la façon de voir l'obsolescence programmée.

> Lire l'article sur Gizmodo.com

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer