CitéGreen: l’éco-récompense qui fonctionne

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Créé en 2011, CitéGreen, le premier programme qui rétribue les éco-gestes, œuvre pour la préservation de l’environnement. Un système qui fait ses preuves.

"La carotte plutôt que le bâton", c’est le slogan de CitéGreen. L’entreprise propose de récompenser les éco-gestes des Français. Cette société parisienne fondée en 2011 s’inspire de Recycle Bank, une entreprise présente aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, qui propose des points aux citoyens pour chaque kilo de produits recyclés.

Le principe est simple. Après s’être inscrit gratuitement, l’internaute choisit les actions dans lesquelles il souhaite s’engager. Recyclage, éco-mobilité, énergie… Ce dernier gagne des points qu’il peut ensuite convertir en bons d’achat. Des points destinés à la consommation de produits écologiques ou de loisirs numériques à dépenser chez des partenaires tels que Melvita, Tudo Bom, Dr. Hauschka, Bioburger, Puerto Cacao ou encore Artisans du Monde… Ce sont les partenaires (collectivités ou entreprises) qui se chargent d’authentifier les éco-gestes des utilisateurs et de les créditer sur le site.

Utiliser un Vélib': un point toutes les trois minutes

"Avec les points cumulés en une année, j’ai environ gagné 500€ de bons d’achats", explique Florent, utilisateur de Vélib', engagé dans le programme d’éco-mobilité. En effet, "un utilisateur Vélib’ inscrit sur Cité Green va gagner un point toutes les trois minutes à vélo", indique Emmanuel Touboul, l'un des trois fondateurs du site. Par exemple, avec 100 points cumulés, l’utilisateur va pouvoir télécharger gratuitement une vidéo à la demande sur CanalPlay. "Sans ce système de récompense, je ne me serais jamais inscrit à CitéGreen. Mais j’en suis ravi et grâce aux bons d’achats j’ai changé mes habitudes et consomme de manière responsable", insiste Florent.

"Rémunérer les gens est une façon de repenser l’éco-geste", précise Emmanuel Touboul. Inciter chaque Français à agir pour l’environnement grâce à du pouvoir d’achat permet de sortir de l’écologie punitive. Et ça marche! La petite entreprise qui a reçu le Grand Prix de l’Innovation de la ville de Paris, dans la catégorie services innovants, compte désormais plus de 35.000 utilisateurs.

Des initiatives bénéfiques pour tous

Depuis 2011, la communauté ne cesse de s’agrandir -en un an, on estime qu'elle a été multipliée par dix- et l’entreprise développe en parallèle ses partenariats avec les municipalités. Après un lancement réussi à Sèvres, CitéGreen a étendu son programme "Trier c’est gagner" à la ville de Suresnes le 25 juin 2013. Les habitants sont invités à déposer leurs déchets dans la poubelle de recyclage. Le compte de chacun est alors automatiquement crédité de points en fonction de la performance collective de chaque quartier. Une initiative bénéfique pour la ville puisque cette action incite les habitants à agir. "Les pratiques de tri augmentent régulièrement et ce partenariat est important pour entretenir le mouvement", indique la ville de Suresnes.

Engagé depuis juin 2012 sur l’éco-mobilité avec le Vélib’, la ville de Paris souhaite poursuivre son partenariat l’année prochaine: "De plus en plus d’abonnés à CitéGreen participent à l’action Vélib’. Les utilisateurs sont ravis d’être récompensés et c’est pour nous une façon ludique de communiquer". Un partenariat qui fonctionne et qui devrait être prochainement élargi à l’échelle nationale.

 

Crédit photo: Clay Junell/Flickr.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer