Récession et accroissement des inégalités en France

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Le produit intérieur brut (PIB) français a chuté à -0,2%, d'après les derniers chiffres révélés par l'Insee.

L'économie française n'en finit plus d'aller mal: la croissance du produit intérieur brut (PIB), déjà nulle, a enregistré un repli de 0,2% de croissance au premier trimestre 2013, selon les chiffres des comptes nationaux trimestriels dévoilés par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le 15 mai. 

Officiellement, la France est donc entrée en récession. "La production totale est au point mort" et la consommation est "atone", résume ainsi l'Insee dans son rapport. Dans cette tourmente économique, le pouvoir d'achat des ménages français s'effondre aussi à -0,9%.

Conscient de la réalité économique dans laquelle s'enfonce le pays, François Hollande a évoqué une situation "grave" en Conseil des ministres, rapporte Le Monde. Le chef de l'Etat a toutefois tenu à minimiser cette récession, "moins profonde qu'entre 2008-2009". Le monde se trouvait alors au plus fort de la crise économique.

De son côté, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié un rapport [pdf], le 15 mai, dans lequel elle alerte sur l'accroissement des inégalités en France.

Entre 2007 et 2010, les experts notent que "le revenu des 10% d’individus les plus riches des pays de l’OCDE était 9,5 fois supérieur à celui des 10% les plus pauvres en 2010". En 2007, il était neuf fois supérieur.

> Lire l'article sur Les Echos

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer