Cinq actions pour être plus écolo

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Pour améliorer votre quotidien et faire du bien à la planète.

Youphil.com vous donne cinq idées pour vous réconcilier avec la protection de l'environnement.

1. Recycler ses mégôts

Il est 9 heures. Vous sortez déjà fumer votre première cigarette. Plutôt que d'écraser votre mégôt sur le sol, sachez que vous pouvez aussi le recycler.

Grâce à un réseau de bénévoles dans 21 pays, dont la France, l'entreprise américaine TerraCycle récupère et redonne vie à des tas de détritus qui ne trouvent pas leur place dans nos bacs de tri.

Son dernier procédé permet de transformer les mégôts en matière plastique réutilisable à l'infini. Vous vous chargez de les collecter, TerraCycle s'occupe de les réceptionner.

2. Eviter le gaspillage alimentaire

À 13 heures, c’est l’heure de la pause déjeuner. Et si vous cuisiniez votre tambouille grâce à des légumes ramassés dans les poubelles?

C'est un peu l'idée du mouvement citoyen des Gars Pilleurs. Ces activistes urbains fouillent les poubelles des boulangeries et des supermarchés lyonnais pour y trouver légumes et produits emballés toujours consommables. Lorsque la récolte est bonne, ils distribuent gratuitement leur butin dans la rue.

Une idée d'autant plus utile que chaque Européen génère près de 179 kg de déchets alimentaires par an, dont une bonne partie sont encore consommables. Pour lutter contre ce gaspillage hors norme, de nombreuses initiatives existent.

La chaîne d’épiceries californiennes Andronico’s Community Market propose par exemple de vendre des fruits moches destinés à être jetés. Plus près de chez nous, en Belgique, un supermarché de la ville d'Herstal a désormais l’obligation de donner sa nourriture invendue à des associations.

3. Ouvrir un livret de développement durable?

Après votre pause déjeuner, vous en profitez pour faire un crochet par la banque et y souscrire un livret de développement durable (LDD). Attention, le LDD n’a pourtant de durable que le nom.

Selon le cofondateur d’Axylia Conseil Vincent Auriac, ce livret sert surtout à financer "des prêts aux PME et aux particuliers". Son concurrent, le Livret A, sert davantage à "financer le logement social et la politique de la ville."

4. Se mettre aux énergies propres

En cette dixième semaine du développement durable, la transition énergétique est à l’honneur. Si le débat national sur la question reste peu relayé et "bat son plein dans la plus grande discrétion", comme l'ironise Libération, des initiatives concrètes existent pour adopter une attitude responsable en matière de consommation d'énergie.

En tant que particulier, il vous est notamment possible de souscrire un contrat auprès d’Enercoop. Cette société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) fournit de l’électricité d’origine renouvelable (par l'éolien, le solaire photovoltaïque, la biomasse ou l'hydraulique) depuis 2005.

D’après la dernière étude sur la consommation responsable [pdf] du site Mescoursespourlaplanète.com, 12,8% des énergies consommées en France en 2012 étaient renouvelables. Près de 16% de l’électricité produite provenait d'énergies propres.

5. Manger local

Des champignons polonais, des mangues chinoises ou des tomates espagnoles. Il est 20 heures et au moment de passer à table, votre frigo ne regorge pas forcément de produits locaux. Or, qui dit consommation raisonnée, dit consommation de proximité.

Le mouvement des locavores encourage la consommation d’aliments locaux, produits dans un rayon géographique limité à 200km environ.

Plusieurs initiatives ont déjà vu le jour pour soutenir ce mode d'alimentation “Made in près de chez soi”. Des plateformes web comme SourceMap ou C’est fabriqué près de chez vous permettent, par exemple, de connaître le lieu de production de ce que nous mangeons.

 

Crédit photo: levork/Flickr
 
Cet article a été publié en avril 2013.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer