Ils ont réussi grâce au microcrédit

< > 1 / 7

1Zuhra Djelleb, 61 ans, Pusignan (Rhône)

Crée sa première auto-école grâce à un microcrédit 61 ans, Pusignan (Rhône).

Ces sept entrepreneurs photographiés par Alex Majoli ont tous bénéficié d’un coup de pouce de l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) pour bâtir leur projet.

Restaurateur, éleveur d’escargots, chef d'entreprise... Ces hommes et ces femmes ont pour point commun d’avoir bénéficié du soutien financier de l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), pionnière du microcrédit en France.

Leurs portraits ont été réalisés par le photographe italien Alex Majoli (agence Magnum) pour "les Audacieux", une expo photo itinérante, organisée par l'Adie. 

Créée en 1989, sur le modèle de la Grameen Bank développée au Bangladesh par Muhammad Yunus (prix Nobel de la paix 2006), l’Adie aide les chômeurs et les personnes qui n’ont pas accès au système bancaire à se réinsérer professionnellement en les aidant à créer leur propre activité.

Au travers des microcrédits qu’elle accorde et de l’accompagnement qu’elle prodigue aux porteurs de projets, ce sont 10.000 projets qui se concrétisent chaque année.

 

> Cet article a initialement été publié le 4 février 2013.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer