Films des droits de l'Homme: le palmarès 2012

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Le Festival international du film des droits de l'Homme de Paris a récompensé sept films et documentaires.

De l'Ouganda à l'Iran, des migrants en Suisse à Sergei Magnitsky, mort pour avoir dénoncer la corruption du gouvernement russe: autant de films et d'engagements mis à l'honneur lors de cette 10e édition du Festival international du film des droits de l'Homme de Paris.

Cette édition anniversaire a récompensé sept films, le 13 mars. "Fragments d'une révolution" et "La guerre de Wiebo" ont remporté chacun deux prix.

Youphil, partenaire de l'événement, vous dévoile le palmarès.

> Jury Dossiers et Grands reportages

Grand prix pour "L'affaire Chebeya, un crime d'État?":

A Kinshasa, un activiste réputé des droits de l'Homme est retrouvé assassiné dans sa voiture. Un meurtre, déguisé en crime sexuel, qui implique le chef de la police congolaise. Un long procès débute. "Grâce à la caméra (...), le spectateur devient témoin direct de la duplicité des accusés qui comparaissent en uniforme, des ambiguïtés de l’accusation et des multiples obstacles posés à la défense des parties civiles", précise le jury.

Regarder la bande-annonce:

Prix spécial pour "Ouganda, au nom de dieu": Le film, réalisé par Dominique Mesmin, "conjugue avec talent la rigueur de l’investigation et la force du portrait". Le spectateur suit le parcours d'Auf, jeune homosexuel, obligé de se cacher car en Ouganda, un projet de loi prévoit l’emprisonnement à vie pour toute personne reconnue coupable d’homosexualité, voire la peine de mort. Un témoignage fort.

Regarder un extrait (PinkTV):

Mention spéciale pour "Justice pour Sergei": "Un film remarquable qui nous fait entrer dans les rouages de l’autoritarisme poutinien et du combat inégal mené par les défenseurs des libertés", souligne le jury. Sergei Magnitsky a découvert une énorme fraude fiscale commise par le gouvernement russe et choisit de témoigner. Pour cela, il est torturé et finit par mourir en prison.

Regarder la bande-annonce:

 

> Jury Documentaires de création

Grand prix pour "Ceci est ma terre (Hébron)": Hébron est une colonie israélienne installée en plein coeur d'une ville palestinienne, protégée par des soldats. Ce film décrit la guerre de deux peuples pour un territoire, entre haines et croyances.

Une oeuvre appréciée par le jury "non seulement pour ses qualités d'enquête, la réalisation, la force des témoignages, mais aussi pour la parole donnée aux associations de défense des droits de l'Homme en Israël, dont B'tselem et Breaking the silence".

 

Prix spécial pour "La guerre de Wiebo": Un jury enthousiaste a récompensé le documentaire, le décrivant comme un "thriller romantique" et non une simple enquête. "La singularité et l’exceptionnelle qualité de ce film tiennent à la distance toujours juste prise par le réalisateur David York." Le film raconte le combat d'une communauté qui part en guerre contre les géants du pétrole et du gaz.

Regarder la bande-annonce:

Mention spéciale pour "Fragments d'une révolution": En 2009, des centaines de milliers d'Iraniens descendent dans les rues, dénoncer une fraude massive à l'élection présidentielle, remportée par Mahmoud Ahmadinejad. Sans journalistes et médias, interdits et expulsés du pays, les vidéos amateures se propagent sur internet et témoignent des violences de la révolte.

Un film anonyme et "emblématique de l'émergence d'une nouvelle forme de création et de circulation de l'information dont on peut espérer qu'elle se fasse au bénéfice de la démocratie et d'un plus grand respect des droits de l'Homme".

Regarder la bande-annonce:

 

> Jury étudiant

Grand prix pour "Fragments d'une révolution": Un deuxième prix est décerné à ce film sur la répression du pouvoir iranien. La jeune génération semble s'identifier à ces révolutions. Le jury étudiant explique avoir été séduit par "l'intelligence de sa mise en scène et par la vertigineuse mise en abîme du regard du spectateur".

Prix spécial pour "La guerre de Wiebo": "Un ode à la désobéissance civile": c'est dans ces termes que le jury étudiant a qualifié le film de David York, primé une deuxième fois. Un "David contre Goliath" des temps modernes en quelque sorte, "celui de la vie contre le profit".

 

> Jury Lycéens et Apprentis de Paris pour les droits de l'Homme

Le prix pour "Vol spécial": Après de vives discussions, le jury Lycéens et Apprentis de Paris a finalement récompensé à l'unanimité le film de Fernand Melgar, séduit "par l’humanité (...) et l'esthétique" du film.

Le réalisateur porte un regard sur la fin de parcours de migrants, dans un centre de détention administrative suisse. La dernière étape avant le renvoi du territoire helvétique, où certains ont passé plusieurs années, ont travaillé et même fondé une famille.

Regarder la bande-annonce de "Vol spécial":

> Liste des lauréats

- "L'affaire Chebeya, un crime d'Etat?" de Thierry Michel (Grand prix du jury Dossiers et Grands reportages)

- "Ouganda, au nom de dieu" de Dominique Mesmin (Prix spécial du jury Dossiers et Grands reportages)

- "Justice pour Sergei" de Hans Hermans et Martin Maat (Mention spéciale du jury Dossiers et Grands reportages)

- "Ceci est ma terre (Hébron)" de Giulia Amati et Stephen Natanson (Grand prix du jury Documentaires de création)

- "La guerre de Wiebo" de David York (Prix spécial du jury Documentaires de création et Prix spécial du jury Etudiant)

- "Fragments d'une révolution", film anonyme (Mention spéciale du jury Documentaires de création et Grand prix du jury Etudiant)

- "Vol spécial" de Fernand Melgar (Prix du jury Lycéens et Apprentis de Paris pour les droits de l'Homme).

> Le site du Festival international du film des droits de l'Homme de Paris

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer