Zoom sur 4 mesures de Nathalie Arthaud

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

1. Contre le chômage

Nathalie Arthaud demande l’interdiction pure et simple des licenciements, “quitte à ce que les entreprises concernées répartissent le travail entre tous sans diminutions de salaire”. Cette mesure contraignante sera financée par “les profits des entreprises qui seraient infiniment mieux utilisés de cette façon qu’en étant distribués aux actionnaires et placés sur les marchés financiers”.

2. Des services publics forts

La candidate communiste révolutionnaire veut maintenir une offre de service public importante. Il faut selon elle cesser les suppressions de postes dans les différents services publics et plus encore, en créer de nouveaux, “si nécessaire”. Elle cite en particulier, “le domaine de la construction du logements corrects mais à prix abordables pour les revenus modestes ou encore, dans le domaine de l’aide aux personnes âgées et dépendantes.”

3. Hausse des salaires

La mesure majeure de Lutte ouvrière en matière de pouvoir d’achat consiste à augmenter “tous les salaires et toutes les pensions”. Pour Nathalie Arthaud, le minimum pour vivre aujourd’hui est de 1700 euros.

4. Pouvoir aux travailleurs

Le but de la lutte sociale de ce parti communiste révolutionnaire est avant tout de permettre le contrôle des travailleurs sur les entreprises industrielles et bancaires.

Ce pouvoir passe avant tout par une obligation de transparence de la part des entreprises. Cela nécessite par exemple la fin du secret des affaires: “Les patrons dissimulent aussi bien tous les mauvais coups qu’ils préparent contre leurs propres travailleurs, mais aussi tous leurs mensonges concernant la qualité ou l’utilité de leurs produits, toutes les atteintes à l’environnement ou à la santé...”

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer