Dossier

Qui sont les humanitaires ?

Alors que les crises humanitaires se multiplient, Youphil consacre un dossier spécial aux professionnels de l'aide. 

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Ils combattent la famine dans la Corne de l'Afrique, alertent l'opinion publique mondiale sur les inondations au Pakistan. Ce sont eux qui ont accouru au chevet d'Haïti après le séisme de janvier 2010, eux qui essuient aujourd'hui le feu des critiques dans ce pays détruit, qu'ils peinent à reconstruire.

Désengagement des Etats, explosion des crises, réchauffement climatique... les humanitaires sont de plus en plus présents dans le monde, qu'ils travaillent dans des situations d'urgence ou pour des programmes de développement. Ils interviennent souvent dans des contextes géopolitiques complexes, et succèdent parfois à une présence militaire.

Loin de l'image d'Epinal du baroudeur tête brûlée qui parcourt le monde, les humanitaires d'aujourd'hui sont avant tout des pros. Depuis une vingtaine d'années, un virage s'est opéré: désormais, les ONG sont gérées comme des entreprises, à la différence près, évidemment, que la recherche d’un impact social supplante la quête d’une plus-value économique.

Ces dernières ont compris l’intérêt de communiquer pour sensibiliser l’opinion publique et collecter des fonds afin de financer leurs actions. Evidemment, cette visibilité nouvelle - ajoutée à quelques scandales, comme celui de l’Arc ou de l’Arche de Zoé – a eu pour conséquence directe de renforcer le contrôle sur leurs actions. Aujourd’hui, les bailleurs (Etats, entreprises, donateurs privés...) qui financent l'aide au développement exigent plus d’efficacité – pour ne pas dire de productivité.

Conséquence directe de cette mutation: le CV des salariés des ONG s'est allongé. Difficile pour autant de dresser le profil type d'un humanitaire. Car derrière ce vocable sont regroupées plusieurs réalités bien distinctes: un jeune bénévole sur un chantier à l'étranger l’été, un volontaire sur une mission d'un an d’aide aux enfants des rues, un salarié chargé de développer une ONG dans un pays. Sur le terrain et dans les métiers opérationnels, la plupart sont assez jeunes, à l’image d’Emilie, 26 ans, chef de mission au Tchad pour l’ONG Acted.

Youphil vous propose, à travers ce dossier, de découvrir les différentes facettes d’un métier en pleine mutation. La rédaction a sélectionné pour vous les formations les plus qualifiantes pour y travailler, sans oublier les pièges à éviter avant de partir en mission. Nous nous sommes intéressés enfin au retour des humanitaires, pas toujours joyeux, en fin de mission. Preuve, s’il en fallait, de leur professionnalisation: les salariés des ONG sont confrontés au même stress que ceux des entreprises classiques.

> Bonne lecture, et n’hésitez pas à nous faire part de vos témoignages pour enrichir ce dossier.