Nokia cible les clients pauvres

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Le constructeur de téléphones portables, Nokia, tourne son regard vers les pays pauvres, pour y trouver des millions de clients potentiels.

Aller chercher les clients dans les zones les plus reculées de la planète. Voilà la mission des anthropologues envoyés aux quatre coins du monde par l’entreprise de téléphonie mobile Nokia, rapporte un journaliste bloggeur du quotidien des affaires La tribune.

Que révèlent les usages - et éventuellement les besoins en terme de communication- des populations rurales en Inde, en Chine ou en Afrique ? En fait, explique l’article, "quelque soit le niveau des particuliers, le développement de la téléphonie cellulaire est remarquable".

Parfois, le fort taux d’analphabétisme oblige les constructeurs à penser leurs produits différemment afin de proposer des offres spécifiques. Le portable peut avoir une utilité vitale dans certains pays d’Afrique par exemple, où il sert à se tenir au courant du prix des denrées alimentaires.

Dans d’autres pays, le service "Nokia mobile", donne accès aux transferts d’argent. L’entreprise leader du téléphone portable propose enfin des offres pour les clients pauvres, comme ce service d’e-mail sur portable peu coûteux, adapté aux pays pauvres. "Vendre un service e-mail 1 dollar par mois à 700 millions de personnes est une proposition financière particulièrement intéressante. Si on y ajoute d’autres applications du même calibre, le potentiel n’est pas à dédaigner", selon le directeur de Nokia, qui se défend de tout acte philanthropique. Selon lui, on peut "faire de bonnes affaires tout en faisant le bien". Mais ces produits destinés aux clients pauvres sont-ils vraiment solidaires? Début de réponse ici.

Photo: Gochie, via Flickr.

>Lire l'intégralité de l'article sur La Tribune.

>Lire aussi notre sujet sur les clients pauvres:

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer