Donnez, l'Etat vous le rendra

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Nouvelle campagne d’appel au don, diffusée sur les ondes.

"Aujourd'hui, il ne tient qu'à vous d'augmenter votre pouvoir de don." Cette phrase, vous allez l'entendre pendant trois semaines à la radio. Il s'agit d'une campagne lancée par le syndicat professionnel France Générosités, et destinée à inciter les donateurs... à donner plus. Principal public visé: les seniors, qui sont plus habitués à faire des dons. 

(Vous pouvez écoutez le spot en cliquant ici).

Les organisateurs de la campagne veulent informer les donateurs qu'ils ont droit à des déductions fiscales. En effet, chaque don donne droit à une baisse de l'impôt sur le revenu allant de 66 à 75%. Au final, le don ne coûte qu'un tiers de la somme perçue par les associations.

90% des donateurs oublient les incitations fiscales

Or, souligne-t-on à France Générosités, 90% des donateurs ne prennent pas en compte l’incitation fiscale au moment de faire leur dons. Ce qui signifie qu’ils seraient peut-être prêts à donner plus, s’ils anticipaient ces aides.  

D’où le lancement cette campagne d’appel au don, la première qui réunit associations et fondations. Car la crise a eu pour conséquence d’entraîner une baisse des subventions allouées aux associations - comme nous l'avons signalé à plusieurs reprises sur Youphil - et d'augmenter les besoins des plus démunis.

Les Français généreux à Noël

Ces spots seront donc diffusés pendant trois semaines à partir du 17 octobre. Un moment stratégique, l'approche de Noël incitant généralement les Français à se montrer généreux. "40% des dons effectués sur l’année le sont lors des trois derniers mois", note ainsi Isabelle Bourgouin, responsable communication et gestion à France Générosités.

Cette campagne survient au moment même où 17 associations caritatives sont soupçonnées de détournement de fonds. Mais Isabelle Bourgouin se veut rassurante: " Bien que le sujet d’une polémique intéresse toujours plus que le lancement d’une campagne, nous avons pu éviter tout amalgame."

Rappelant, au passage, qu'aucune des associations incriminées n'appartenait au réseau France Générosités. Une précision utile pour rassurer les potentiels donateurs sur la traçabilité des dons.

*Europe 1, Radio France, Nostalgie, RTL

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer