Turquie: des droits humains à conquérir

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

En 2008, la Cour européenne des droits de l’homme a prononcé 210 jugements contre la Turquie pour des actes de torture, des exécutions extrajudiciaires, des procès inéquitables, et d’autres violations.

De nombreuses affaires, listées de manière non-exhaustive sur notre carte, révèlent à quel point la situation des droits de l'Homme reste précaire.


Afficher Les grandes affaires concernant les droits de l'Homme en Turquie sur une carte plus grande

Face à ces atteintes aux droits de l'Homme, les associations, et parfois l'Etat, se mobilisent. Petit tour d'horizon des principales avancées:

- Liberté d'expression. Avril 2008, le Parlement turc adopte la modification de l’article 301 du Code pénal. Ce texte permettait jusque là de condamner à trois ans de prison tout dénigrement "de l'identité turc et de la République". Désormais, la peine maximale est de deux ans et le terme "peuple turc" a remplacé "l'identité turque", formulation qui excluait donc la minorité kurde.

- Liberté religieuse. Depuis l'accession au pouvoir des démocrate-musulmans de l'AKP en 2003, la Turquie n'a peut-être jamais été aussi attentive aux libertés religieuses.

- La minorité kurde. Le Parlement a adopté une loi levant l'interdiction de l'usage privé de la langue kurde, proscrite en Turquie depuis 1983. Depuis, les associations peuvent enseigner le Kurde et la télévision nationale diffuse des programmes en langue kurde depuis janvier 2009.

- Place de l'armée dans les institutions. Le Parlement turc réussit à adopter en juillet 2009 une loi qui vise à réduire les compétences des tribunaux militaires. Par ailleurs, le procès Ergenekon, qui met en accusation des militaires, est considéré comme "le procès du siècle". Il bouscule la toute puissance de l'armée.

- L'état d'urgence. Fin 2002, la Turquie a levé l'état d'urgence, qui s'appliquait en particulier aux régions du sud-est et permettait à l'armée de jouir d'une certaine impunité.

- Les disparus. En mars dernier, le procureur en chef de la province de Sirnak autorisait des fouilles à Silopi, une zone où auraient été enterrés des combattants du PKK, victimes de l'armée.

- Droit des femmes. La situation des femmes reste problématique, néanmoins les associations de défense de la condition féminine sont en plein développement. Mor çati, Amargi ou encore Ka-der sont parmi les plus actives. Cette dernière a même réussi a faire rire les hommes...en faisant porter des moustaches aux femmes, afin qu'elles soient prises au sérieux.

- Minorités sexuelles. Le 27 novembre 2008, la cour de cassation d’Ankara annule la décision d’un tribunal d’Istanbul. Ce tribunal avait interdit l’association gay et lesbienne Lambda Istanbul, invoquant son caractère illégal, immoral et contraire aux valeurs familiales.

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer