Premières impressions sur le Pixel 2 et le Pixel 2 XL de Google

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

La fin de la gamme Nexus a été difficile à avaler pour beaucoup de fans Android. Mais en replacement de celle-ci, Google nous est revenu avec ses téléphones de la série Pixel en nous proposant deux flagships pensés pour pallier aux plus gros défauts des Nexus : la qualité de fabrication de ses mobiles ainsi que celle de l’image de l’appareil photo. 

Nous avons testé le Pixel XL et il s’est avéré être un très bon smartphone Android. Mais le Pixel a quant à lui présenté de nombreux problèmes depuis sa sortie en octobre, comme le gel de l’image en mode appareil photo, une connexion Bluetooth capricieuse, une connexion LTE très inégale, voire même une distorsion de l’audio. Cette dernière s’est en fait révélée être un problème avec le mobile en lui-même et la seule solution pour en venir à bout a été de le remplacer.

 

De tels problèmes nous ont poussés à nous demander si Google souhaitait réellement s’investir dans la conception de ses mobiles ou si ce projet ne représentait qu’une expérience coûteuse parmi tant d’autres. Pour le moment, la compagnie semble en tout cas se prendre assez au sérieux pour acquérir une grande partie de la section smartphone de HTC.

 

Penchons-nous donc sur les tous nouveaux téléphones désignés et construits sous la supervision de Google : le Pixel 2 et le Pixel 2 XL. Cette nouvelle génération du flagship de Google sera en compétition directe avec des modèles tels que le Galaxy S8 et le Galaxy Note 8 de Samsung, l’iPhone X et l’iPhone 8 d’Apple, le LG V30, ou encore le Sony Xperia XZ1. Sera-t-elle à la hauteur ? Nous avons passé un peu de temps avec ces deux appareils lors de la présentation organisée par Google à San Francisco et voici ce que nous en avons pensé.

 

Le Google Pixel 2 et Pixel 2 XL ont beaucoup de caractéristiques en commun, à l’instar de leurs prédécesseurs. Tous deux sont livrés avec un processeur Qualcomm Snapdragon 835 SoC et disposent de 4Go de RAM et de 64Go ou 128Go de stockage, mais tout comme les premiers Pixel, ils ne disposent pas de lecteur de carte micro-SD pour augmenter leur capacité de stockage. Ils sont certifiés IP67 et sont donc résistants à l’eau et à la poussière et possèdent des haut-parleurs stéréos, ce qui leur permet de rivaliser avec les flagships des autres marques. Le corps des deux modèles se constitue d’un seul bloc en aluminium et comporte un détecteur d’empreintes sur sa face arrière. Ils fonctionnent tous deux sous Android 8 Oreo et les mises à jour sont garanties pour encore un petit bout de temps. Ils bénéficient en plus d’une nouvelle fonctionnalité, le « Active Edge », qui fonctionne comme le « squeeze » sur le HTC U11 et sert à lancer l’assistant Google.


Après avoir utilisé les deux téléphones, nous en avons conclu que le Pixel 2 était plus pratique et plus facile à utiliser dans la vie de tous les jours, alors que sa version XL était plutôt faite pour ceux qui aiment en mettre plein la vue. En effet, le Pixel 2 dispose d’un écran full-HD 16:9 alors que le XL se targue d’un  écran QHD+ 18:9. D’un côté, le Pixel 2 tient bien dans la main et donne l’impression d’être vraiment léger avec son écran OLED 5 pouces full-HD qui produit des couleurs très vibrantes. Alors que de l’autre côté, le Pixel 2 XL a un écran pOLED 6 pouces qui lui permet d’avoir un écran borderless produisant lui aussi de très belles couleurs.

 

Grâce à leur écran OLED, ces téléphones disposent du mode « toujours allumé » qui peut fonctionner en parallèle avec le « Now Playing », une nouveauté qui se sert de l’intelligence artificielle de Google pour tenter d’identifier les chansons qui passent autour de vous, même en mode hors connexion. D’après nos informations, la compagnie stockerait pour cela une bibliothèque sur ses smartphones d’une dizaine de milliers de chansons les plus tendances dans votre région, et la mettrait à jour régulièrement. Nous avons demandé à des représentants de la compagnie la capacité de stockage occupée par cette base de données, et ceux-ci, sans nous donner de chiffre spécifique, se sont contentés de nous dire qu’elle prenait « très, très peu » de place sur le téléphone.

 

Les boutons sont bien placés, même s’il faudra un peu tirer sur les doigts pour tous les atteindre sur le XL. Les deux smartphones ne disposent que d’un port USB type-C qui se situe à leur base ainsi que d’un emplacement pour la carte SIM sur leur tranche gauche. Il n’y a néanmoins pas de port jack, ce qui pourra en décevoir certains. Mario Queiroz, Vice-Président produits et hardware, et Brian Rakowski, Président de la plateforme Android, ont expliqué à Gadgets 360 que cela avait été une décision prise sur le long terme, basée sur la direction générale que prend le design des smartphones. Le port de 3,5 mm a ainsi dû être abandonné afin de pouvoir disposer de plus de place pour pouvoir y mettre un écran plus grand et des haut-parleurs stéréo, mais aussi pour optimiser la taille de la batterie et le placement de l’antenne.

 

Ces deux nouveaux modèles sont livrés avec un nouveau Launcher. Ainsi, vous pourrez voir sur la partie haute de votre écran un bout de votre planning et les rappels et rendez-vous du jour, issus de votre calendrier. La barre de recherche de Google a été déplacée en bas de l’écran, à portée de pouce et elle reste en place lorsque vous passez d’un écran à l’autre. L’Assistant Google sera également doté de la fonction « routine », qui vous permet de programmer une liste de tâches qu’il exécutera automatiquement grâce à une simple commande vocale.
Si le Pixel et le Pixel XL de Google étaient les smartphones avec le meilleur appareil photo l’année dernière, c’est toujours le cas cette année avec le Pixel 2 et le Pixel 2 XL. Ces téléphones ont même atteint le score DxOMark de 98, et battent donc l’iPhone 8 Plus et le Samsung Galaxy Note 8 qui régnaient sur le trône jusqu’alors, avec un score à égalité de 94 points. C’est une évolution technologique importante par rapport aux versions originales de la gamme Pixel. Google a réussi ce coup de maître en brisant les conventions et en restant sur l’utilisation d’un unique capteur photo. D’après Rakowski, c’est la combinaison entre les composants du mobile et l’intelligence artificielle, ou Machine Learning, qui a permis aux Pixel 2 et Pixel 2 XL de réaliser cet exploit. Les deux téléphones possèdent des capteurs de 12,2 mégapixels avec une vitesse d’ouverture de f/1,8 et un système de Stabilisation Optique d’Image (Optical Image Stabilisation ou OIS en anglais). Pour ce qui est des enregistrements vidéo, le téléphone utilise une combinaison entre l’OIS et l’EIS (Stabilisation Electronique d’Image ou Electronic Image Stabilisation en anglais) pour plus de stabilité. Nous n’avons pas eu la chance d’essayer ces appareils en extérieur pour juger de la qualité de leur prestation mais dans tous les cas, ils ne permettent de filmer que des vidéos 4K à 30 FPS pour le moment, et font donc un peu moins bien que l’iPhone 8 qui peut filmer des vidéos 4K à 60 FPS.
Nous avons essayé le mode portrait avec le capteur photo unique et il fonctionne aussi bien à l’arrière du téléphone qu’en mode Selfie. Selon Google, le Machine Learning est ici combiné avec la technologie Dual Pixel pour récolter des informations sur la distance entre les éléments de la photo et permets d’en isoler les sujets de l’arrière-plan. Le résultat est très impressionnant, surtout en considérant l’unicité du capteur photo. Nous n’avons pas vraiment pu tester l’appareil photo autant que nous l’aurions voulu, mais nous ferons en sorte de le faire dans notre revue complète.


Le principal but de l’évènement organisé par Google était de promouvoir leurs prouesses tant au niveau technique, à travers la qualité des éléments qui équipent leurs téléphones, que technologique, grâce à leur logiciel et au Machine Learning, et plus particulièrement à l’assistant Google. Comme répété par le PDG Sundar Pichai au début de son discours inaugural, nous sommes est en train de passer d’une société orientée vers le téléphone mobile à une société mettant l’intelligence artificielle au premier plan et Google concentre tous ses efforts afin de pouvoir relever le défi.

 

Le Pixel 2 et Pixel 2 XL de Google ne sont pas les téléphones les plus tape-à-l’œil du marché cette année, mais la compagnie espère établir un nouveau standard en termes d’expérience utilisateur qu’il sera difficile à égaliser. En Inde, il sera possible d’acheter le Pixel 2 et le Pixel 2 XL à partir de Novembre. Les prix iront de 61 000 Rs (soit environ 800€) pour le Pixel 2 64 Go à 73 000 Rs (environ 950€) pour le Pixel 2 XL 64 Go, ce qui en fait des téléphones plutôt onéreux. Dans un marché dominé par Samsung et Apple, Google devra sûrement remporter quelques batailles avant de pouvoir s’imposer, surtout dans la mesure où la première génération de Pixel n’a pas vraiment décollée.

 

Queiroz s’est exprimé auprès de Gadgets 360 à ce sujet : « Nous avons beaucoup appris avec les premiers Pixel en Inde et l’une des choses que nous avons décidé de faire est d’augmenter notre investissement marketing pour présenter notre produit. Nous avons augmenté le nombre de canaux de distribution et en termes de stratégie de commercialisation, nous serons beaucoup plus présents sur le terrain cette année que nous l’avons été l’année dernière. » Rick Osterloh, Vice-Président Senior Hardware chez Google, a de plus ajouté : « L’année dernière nous nous sommes concentrés sur notre présence en ligne, mais les gens n’achètent pas de produits premium comme ceux-ci [en ligne]. Cela aidera vraiment s’ils peuvent voir les appareils et les tester ».

 

Cela signifie que Google explorera également un canal de distribution hors ligne et explique donc partiellement l’écart de prix de presque 20 000 Rs (environ 260€) de plus en Inde par rapport au prix des Etats-Unis. Reste maintenant à voir si tout se déroulera pour le mieux pour Google. Leurs nouveaux téléphones ont l’air très prometteur, mais ne nous pourrons vous dire s’ils sont les épaules assez larges pour se mesurer aux meilleurs produits d’Apple ou de Samsung qu’après les avoir très prochainement revus en profondeur.

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer