Les femmes sont plus généreuses

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Le magazine économique Forbes remarque le dynamisme de la philanthropie américaine par et pour les femmes.

"L’influence des femmes en matière de philanthropie ne peut plus être ignorée". C’est l'avis de Forbes. Le magazine économique américain, célèbre pour ses classements des personnalités les plus riches du monde, observe que les femmes américaines sont en train de changer la donne en matière de dons caritatifs à grande échelle.

Selon une étude de la banque Barclay’s publiée en juillet 2009 et intitulée Tomorrow’s philanthropist (en PDF), les femmes américaines reversent aux œuvres caritatives en moyenne 3,5% de leur richesse, contre 1,8% en moyenne pour les hommes. Mais les femmes innovent également en terme de destination des dons. Elles sont particulièrement sensibles à la cause des femmes.

"Ce qui est important, ce n’est pas tant qui donne, mais à qui et comment", commente Forbes. Entre 2004 et 2006, selon un rapport de la Foundation Center et du Women’s Funding Network, les dons à destination des fonds d’aide aux femmes et aux filles ont augmenté de 24%. C’est beaucoup plus que les 14,8% de croissance qu’ont connues les donations en général. L’argent de ces fondations sert le plus souvent à "miser sur les femmes et les filles pour faire progresser l’éducation, la santé, et pour réduire la malnutrition et la mortalité infantile et maternelle, aux Etats-Unis comme à l’étranger", détaille Forbes.

Conséquence: les fonds de lutte pour la cause féminine se portent bien aux Etats-Unis.

En 2008, malgré la morosité économique, le Global Fund for Women, la plus grande fondation consacrée exclusivement à l’avancée du droit des femmes, a remis 8,7 millions de dollars à 621 organisations dans 110 pays, environ un demi-million de dollars de plus qu’en 2007. 

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer