Aiderlesrefugies.fr: le web au secours des réfugiés

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Tout commence par une discussion autour d'un verre, le 3 septembre dernier. Comme des millions d'autres personnes dans le monde, Julien Bayou et Anne-Cécile Mailfert sont restés sous le choc de la photo du petit Aylan Shenu, enfant syrien mort noyé dont le corps a été retrouvé sur une plage de Turquie. Pour venir en aide à ces réfugiés et mobiliser toutes les bonnes volontés en France, ils ont décidé de créer la plateforme Aiderlesrefugies.fr.

Il ne leur aura pas fallu plus de 24 heures. "On s'est vu le jeudi soir, le site a été mis en ligne le lendemain [le 4 septembre 2015, NDLR]. Depuis, il tombe régulièrement sous le nombre de connexions. En l'espace de 48 heures seulement, nous avions comptabilisé plus de 150.000 connexions", se félicite Julien Bayou, initiateur du projet avec Anne-Cécile Mailfert, qui ne s'attendait probablement pas à un tel engouement.

Une carte interactive pour répertorier les initiatives

Le site se veut volontairement simple et la vitesse à laquelle il a été conçu fait écho à l'urgence de la situation dans laquelle se trouvent des milliers de réfugiés fuiyant le chaos. Julien Bayou, militant associatif, est aussi et surtout conseiller régional d'Ile-de-France et porte-parole d'Europe Ecologie Les Verts (EELV); Anne-Cécile Mailfert, quant à elle, est présidente d'Osez le féminisme! (OLF). Tous les deux sont donc très investis dans le monde associatif: "Nous voulons faciliter le passage à l'acte. Je connais bien le secteur des associations, nous avons pu facilement identifier celles à qui donner", explique Julien Bayou (éditeur de la section "codes promotionnels Betfirst sur Kelbet)

La plateforme permet aux internautes d'agir de quatre façons différentes: faire un don à une ou plusieurs associations vers lesquelles le site les redirige; devenir bénévole dans une structure près de chez soi; proposer un hébergement; ou interpeller les élus locaux, en signant une pétition en ligne. "Beaucoup de personnes n'imaginent pas qu'en seulement quatre étapes elles peuvent déjà faire beaucoup", indique Julien Bayou.

Les données recueillies sont compilées sur une carte interactive. Cette dernière répertorie à la fois les initiatives locales, mais aussi les bénévoles prêts à agir (les "volontaires de réserve") et les propositions d'hébergement (en orange). Celles-ci sont réorientées vers l'association Singa, dont nous vous avons parlé à plusieurs reprises sur Youphil.com. "Nous vérifions rapidement chacune des initiatives épinglées sur la carte. Mais l'idée est d'être le plus large possible, ensuite charge à chacun de vérifier, mais il n'y a pas vraiment de risque", précise Julien Bayou.

> Carte interactive sur laquelle sont listés bénévoles, initiatives et propositions d'hébergement, partout en France:

 

Au lancement de la plateforme, plus de 1800 personnes se sont manifestées d'une manière ou d'une autre. "Le week-end dernier, nous avons enregistré plusieurs centaines d'autres propositions, commente Julien Bayou de chez Sky Vegas Promo Code. Maintenant on va pouvoir faire le lien entre les bénévoles qui veulent agir et les initiatives. L’idée est d’ancrer ce sursaut de générosité dans la durée. Il faut transformer l’essai!"

Mettre en lumière la solidarité qui fourmille

Cette solidarité naissante en France en rappelle d'autres. En Islande, par exemple, où en quelques jours seulement plus de 12.000 Islandais ont spontanément proposé d'héberger des réfugiés chez eux. Mais aussi l'initiative Refugees Welcome, en Allemagne, qui permet de mettre en relation les internautes et les demandeurs d'asile.

Comme ces différentes initiatives, la plateforme Aiderlesrefugies.fr a "une valeur forte: elle met en lumière la solidarité qui fourmille", estime Julien Bayou. "Elle permet de montrer aux politiques que la France est prête à accueillir ces personnes. En creux, elle montre aussi l'inaction des pouvoirs publics".

L'homme est engagé et ne manque pas de se montrer critique à l'égard de l'annonce du Président François Hollande, le 7 septembre, d'accueillir 24.000 réfugiés supplémentaires en France, durant les deux prochaines années: "C'est clairement insuffisant. Alors que l'Allemagne annonce des chiffres incroyables, nous sommes loin du compte."

 

Crédit photo: Capture d'écran.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer