Et si le numérique sauvait le goût des mots…

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Pour Marianne Eshet, déléguée générale de la Fondation SNCF, le numérique est un formidable outil pour lutter contre l'illettrisme.

Cette tribune est proposée par la Fondation SNCF dans le cadre de la rubrique "Illettrisme"

 

Deux millions et demi de personnes sont en situation d’illettrisme en France, un handicap qui limite l’autonomie dans la vie courante. Un handicap qui en cache un autre: "l'illectronisme". Sans maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture ou du calcul, point d’accès au numérique désormais omniprésent dans nos vies personnelles et professionnelles. L’entreprise SNCF l’a déjà largement adopté avec ses e-billets, ses applis, ses blogs et la généralisation du WiFi. La Fondation SNCF a décidé de s’emparer à son tour de ce média incontournable aujourd’hui pour communiquer ou s’informer, et demain pour apprendre.

Le sujet est vaste et la tâche est immense, par où commencer? La Fondation SNCF s’attache à défricher les opportunités du numérique, et à en tracer les limites aussi. Et si le numérique devenait un outil d’apprentissage capable de reconquérir l’attention des jeunes, fous d’écrans? Et si le numérique devenait une compétence de base de nature à acquérir ou consolider toutes les autres? L’éducation du sens critique pour discerner l’information de la rumeur et la découverte guidée du savoir mondial accessible en ligne sont autant de dimensions essentielles que la Fondation veut promouvoir.

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) préconise de faire de l’éducation au numérique la Grande cause nationale 2016. La Fondation SNCF inscrit dès maintenant le numérique au programme de ses actions de prévention de l’illettrisme: lire, écrire, compter et surfer. Son huitième appel à projets "Entre les lignes" 2016 est le premier à ouvrir une fenêtre numérique. La prochaine journée de sensibilisation organisée à Paris avec son partenaire, l’Agence quand les livres relient, soulève la question de la lecture à l’heure des tablettes.

Une fois encore, la Fondation SNCF prend le risque, s’engage et gage que le numérique sera un excellent moyen de retrouver le goût des mots, d’apprendre, de se construire et de trouver sa place dans la société.

 

Crédit photo: Jon Fife/Flickr.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer