Circuits courts: France Bleu veut nous inciter à consommer local

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Le réseau de radios locales France Bleu est sur le point de lancer son propre annuaire interactif de producteurs locaux

Viande, fruits, légumes, fromage, miel ou encore confiture… Manger de bons produits achetés directement auprès des producteurs, sans aucun intermédiaire, c’est une chose. Mais savoir où les trouver, c’en est une autre. D’ici la fin du mois d’août 2015, le réseau de radios locales France Bleu lance un annuaire pour trouver des producteurs qui pratiquent la vente directe. L'idée: nous inciter à consommer local.

Mais pourquoi France Bleu se lance-t-elle dans le secteur de la consommation en circuits courts? "La radio est très axée sur le côté communautaire. Nous parlons beaucoup des agriculteurs et cette dynamique est bien installée à France Bleu. On s’est donc dit que cela pourrait être sympa de rassembler ce type d’informations dans un annuaire", explique Julie Guesdon, journaliste à France Bleu, à l’initiative de ce projet.

Un annuaire collaboratif

L’annuaire n’a pas encore été dévoilé, mais le projet est sur les rails et compte bien sur les internautes pour s’étoffer. En effet, depuis le 11 août 2015, France Bleu a mis en ligne un formulaire à remplir en ligne: chacun peut y indiquer un ou plusieurs producteurs de sa région à référencer, les types de produits disponibles en vente directe, ainsi que les coordonnées de ces producteurs. "C’est un peu un test que de le lancer en plein mois d’août", fait remarquer Julie Guesdon. Beaucoup sont en vacances durant cette période de l’année et pourtant, plus de 400 contributions d’internautes ont déjà été enregistrées à la mi-août.

> Si vous souhaitez participer, le formulaire à remplir se trouve ici (images cliquables):

Une fois collectées, toutes ces données devront être vérifiées par les journalistes responsables de la plateforme. "L’idée est de recouper chacune des informations, de bien vérifier l’activité des producteurs. Dans le cadre de la vente de lait, par exemple, c’est très réglementé. Il nous faudra aussi demander l’accord de chacun pour apparaître dans l’annuaire", précise Julie Guesdon.

Du bio, mais pas que

Des annuaires de ce type existent déjà sur Internet. Le site du ministère de l’Agriculture, par exemple, met à disposition une liste de plateformes sur lesquelles il est possible de faire son marché en quelques clics, ou trouver des producteurs près de chez soi. Les sites Mes-producteurs.com ou Le panier de Jacotte permettent ainsi de trouver des produits en vente directe un peu partout sur le territoire. D'autres sont spécialisés sur les produits issus de l'agriculture biologique. À ce sujet, Julie Guesdon l'assure: "Les labels bio seront signalés, mais il n'y aura pas que ça."

En plus de mettre en valeur les producteurs, l’annuaire devrait également, à terme, mettre en avant les commerçants et artisans qui les font travailler. "Nous voulons regrouper le plus d’informations possible et éviter les doublons", livre Julie Guesdon.

Pour les aider dans cette tâche, des discussions seraient d'ailleurs en cours avec le réseau La Ruche qui dit Oui!, plateforme web qui met en relation les petits producteurs locaux avec des acheteurs, ainsi que le réseau des associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) et plusieurs associations qui œuvrent dans ce domaine.

 

Cet article a été mis à jour le 25 août 2015.

 

Crédit photo: Martina TR/Flickr.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer