[Dérangeant] À New York, des policiers "fichent" les sans-abris sur Internet

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Un syndicat de la police new-yorkaise a demandé à ses adhérents de photographier les sans-abris et de poster les clichés sur les réseaux sociaux.

Dérangeante ou choquante, c’est selon. Voilà ce qui ressort de l’initiative de certains policiers de New York, aux Etats-Unis. L’un des syndicats de police de la ville, la Sergeants benevolent association (SBA), a prié ses adhérents de prendre en photo chaque sans-abri aperçu en ville et de diffuser les clichés sur Internet. En l’occurence, sur la plateforme de sauvegarde de photos Flickr.

Plus de 300 clichés ont déjà été ajoutés à l’album en ligne, baptisé "peek-a-boo" (en référence au jeu de cache-cache pour enfants). On peut y voir des hommes et des femmes faire la manche, dormir à même le sol ou bien se soulager en pleine rue. Ces situations font malheureusement partie de la vie quotidienne de nombreuses grandes villes. Mais le fait d'exposer ainsi ces personnes sur les réseaux sociaux, qui plus est sans leur consentement, n’en reste pas moins très dégradant et choquant.

75.000 sans-abris à New York, en 2015

"Répugnant", "clochard"… Les légendes laissées sous certaines des photographies sont sans équivoque. Tout comme les motivations du syndicat SBA. Dans une lettre adressée à ses collègues, que le quotidien New York Post a pu se procurer, le président de la SBA, Ed Mullins, demande: "Lorsque vous patrouillez en ville, veuillez utiliser vos téléphones pour photographier les sans-abris allongés dans nos rues, les mendiants agressifs, les personnes urinant en public ou prenant de la drogue en plein air, et toute atteinte à la qualité de vie. Nous remonterons ces problèmes aux agences compétentes".

Sur les réseaux sociaux, internautes et institutions se sont empressés de condamner ce qu’ils considèrent être une humiliation publique. ViceNews.com a donné la parole à certains experts et associations venant en aide aux plus démunis, qui considèrent, en revanche, que cette campagne est un bon moyen de propulser sur le devant de la scène une problématique éclipsée du débat public. Comme le rappelle le Washington Post, citant des chiffres récents [pdf], le nombre de personnes à la rue n’a cessé de croître à "Big Apple" ces dernières années: 75.000 sans-abris durant l’hiver 2014/2015, contre 64.000 en 2013.

Quoi qu'il en soit, cette initiative tend encore un peu plus les relations entre le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, et sa police. En décembre 2014, des membres des forces de l’ordre n’avaient pas hésité à tourner le dos au premier magistrat de la ville, lors des funérailles de deux agents de police.

> Lire l’article sur ViceNews.com

 

Crédit photo: Capture d'écran de la page Flickr du syndicat SBA.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer