Les Nations Unies veulent éradiquer l'extrême pauvreté d'ici 2030

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Réunis à New York, les pays membres de l'ONU ont dévoilé leurs nouveaux Objectifs de développement durable (ODD).

Il compte 17 grands "objectifs" et prévoit, ni plus ni moins, de changer le monde en une quinzaine d'années. Le 2 août 2015, les 193 pays membres des Nations Unies ont dévoilé leur plan de lutte contre l'extrême pauvreté d'ici 2030, qui doit remplacer les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Le programme sera définitivement adopté par les dirigeants de la planète à l'occasion du Sommet du développement durable, qui doit se tenir du 25 au 27 septembre 2015 au siège de l'ONU à New York.

Ces 17 nouveaux "Objectifs de développement durable" (ODD) intègrent les huit Objectifs du millénaire pour le développement et sont déclinés en 169 "cibles". Les problématiques liées à l'éducation, la santé ou encore la malnutrition sont bien évidemment prises en compte dans ce programme. Tout comme la dimension environnementale du développement durable. L'un des objectifs prévoit, en effet, de "prendre d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques". Pour ce faire, le texte préconise notamment de nous tourner vers des modes de production et de consommation plus raisonnés. Une prise de conscience encourageante à quelques mois de l'ouverture de la Conférence climat COP21, en décembre 2015 à Paris.

"Nous envisageons un monde libéré de la pauvreté, de la faim, de la maladie, du besoin", ambitionnent les Etats membres dans leur projet final. Pour autant, le défi que s'est lancé l'ONU est colossal: malgré les avancées obtenues dans le cadre des OMD, plus d'un milliard de personnes dans le monde vivent toujours avec moins de 1,25 dollar par jour (seuil de l'extrême pauvreté). Et près de 800 millions d'individus souffrent toujours de la faim.

> Lire l'article sur La Croix

 

Crédit photo: Dr. Wendy Longo/Flickr.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer