Détourner des grandes marques pour sensibiliser au sort des sans-abris

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

L’association Aurore, à l'origine de cette campagne, souhaite interpeller le grand public sans pour autant le faire culpabiliser.

Yves Sans Logement, Christian Dehors, Jean-Paul Galère. Si ces trois noms vous rappellent de célèbres "griffes" de la mode française…c’est normal! Le 28 avril 2015, l’association Aurore a lancé une campagne de détournement de noms et logos de marques de luxe, pour alerter le grand public sur le sort des sans-abris et mettre en valeur ses actions auprès des populations à la rue.

Sur les trois photos initialement postées sur le compte Twitter de l'association (et qui se sont répandues comme une traînée de poudre sur Internet), on peut voir trois personnes sans abri, visiblement endormies. En surimpression, le logo d'une marque remanié et la phrase "Ayons l’élégance d’aider ceux qui n’ont rien". Comme l’explique l’association sur son site Internet, ces personnes sont "isolées, exclues. Elles ont besoin d’une écoute, de soins et d’accompagnement professionnel."

Si au premier abord les photos peuvent choquer, elles ont néanmoins le mérite d’interpeller. Dans un communiqué, l’association explique ne pas chercher "à faire culpabiliser" mais plutôt à "attirer l'attention, en créant la surprise par le décalage ainsi obtenu, sur ceux qu'on ne voit plus, à force de les voir tous les jours, acceptant de fait, l'inacceptable: que des personnes puissent vivre dans la rue." Dès le 28 avril 2015, près de 1000 affiches ont commencé a être placardées sans autorisation dans différents endroits de Paris. Un affichage "sauvage" que l’association justifie par "l’impact qu’il offre", par "la philosophie qu’il véhicule", "son coût" et pour "la symbolique de son côté éphémère".

 

 

Créée en 1871 et reconnue d’utilité publique, l’association Aurore intervient de trois manières auprès des personnes sans abri: l’hébergement, le soin et l’accompagnement vers une insertion sociale et/ou professionnelle. Ainsi, chaque année, elle vient en aide à près de 20.000 personnes à la rue.

> Lire l'article sur le Huffingtonpost.fr

 

Crédit photos: Association Aurore.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer