Distribuer l'aide humanitaire par drone, une solution?

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Un entrepreneur grec vend aux ONG des drones conçus pour distribuer de l'aide humanitaire et médicale.

Les drones intéressent de plus en plus les grandes entreprises, comme Amazon et Domino's Pizza, mais aussi le monde de l'humanitaire. "Pourquoi ne pas utiliser cette technologie pour sauver la vie de quelqu'un?", s'interroge Andreas Raptopoulos, un entrepreneur grec. Il a lancé Matternet, une start-up qui développe des drones à vocation humanitaire.

Sans route, ou en situation de conflit comme en Syrie, l'aide peut difficilement être acheminé. Dans le monde, les problèmes d'accès terrestre touchent un milliard de personnes, estime la Banque mondiale.

La start-up prévoit de vendre ses drones aux ONG et pouvoirs locaux. Les appareils volants couvriraient la zone autour de leur base où ils rentreraient se recharger. Des premiers tests ont eu lieu à Port-au-Prince, en Haïti. Les drones sont capables de transporter des paquets de médicaments de deux kilogrammes maximum.

Un réseau de cinq bases et dix drones coûterait aux ONG 90.000 dollars (66.000 euros). Et à ceux qui soulèvent les problèmes d'interception, Andreas Raptopoulos répond que cela est aussi vrai pour les méthodes de transport traditionnel.

L'idée de drone à vocation humanitaire intéresse les acteurs du secteur. Déjà, en 2012, le projet britannique Openrelief a développé des appareils volants capables de mesurer l'ampleur des dégâts lors de catastrophes naturelles.

> Lire l'article sur Positive News

 

Crédit photo: Flickr/Don McCullough.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer