Les fruits et légumes moches débarquent dans nos rayons

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Grâce à un nouveau label, les producteurs de fruits et légumes peuvent désormais vendre leurs produits déformés ou mal calibrés à la grande distribution.

Des fraises difformes aux carottes ridées, les fruits et légumes "moches" s'invitent dans les rayons. De plus en plus d'enseignes proposent désormais ces produits trop gros ou trop petits et aux couleurs moins attrayantes. À travers le nouveau label "Quoi ma gueule?", le collectif de producteurs Les Gueules cassées veut revendre ces fruits et légumes imparfaits dans les grandes surfaces. Leclerc, Auchan, Intermarché, Cora ou encore Monoprix se sont associés au label qui annonce, sur son blog, 200 points de vente en France.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), un tiers des aliments de la planète ne se retrouvent pas dans les assiettes. D'après le collectif, ce gaspillage alimentaire commence dans les champs: "Chaque année, des milliers de kilos de pommes, d'abricots déformés, de cerises à peine fendues, de tomates biscornues sont jetés par les producteurs qui n'ont pas de débouchés valorisant pour ces fruits et légumes moins jolis et pourtant exquis."

Ces produits se vendent 20% à 30% moins chers que les fruits et légumes classiques, grâce, entre autres, à des techniques de récolte et de tri moins contraignantes. Les producteurs évitent aussi les frais de destruction. Une pratique qui devrait intéresser des citoyens qui se tournent de plus en plus vers des modes de consommation alternatifs.

> Lire l'article sur L'Express

 

Crédit photo: Flickr/Andrew Fogg.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer