Est-on si mal payé que cela dans les associations?

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Une étude Deloitte-Taste évalue la différence de rémunérations entre les associations et fondations, et le secteur marchand.

Le secteur associatif est encore loin de proposer des salaires attractifs pour les jeunes diplômés. En effet, les rémunérations sont en moyenne 17% plus faibles que dans le secteur marchand. C’est le verdict clair de la nouvelle étude Deloitte-Taste [pdf].

Cette étude est basée sur l’analyse de 4112 fiches de paies dans trente associations et vingt fondations françaises faisant appel à la générosité du public, de taille et d’activité différentes.

Des cadres et dirigeants beaucoup moins payés que dans le secteur marchand

Alors que les salaires de base sont inférieurs de 6% dans les associations et fondations, cette différence atteint jusqu’à 33% pour la rémunération des cadres et dirigeants. Ainsi, le plus haut salaire atteint 75.887 euros dans le secteur non-marchand contre 113.126 euros pour le reste.

Cet écart se creuse encore si l’on prend en compte la rémunération totale, c’est-à-dire celle qui comprend le salaire de base et les différents types de primes: les rémunérations sont alors de 13% à 56% supérieures dans le secteur marchand comme le montre le tableau ci-dessous.

> Voici le tableau des écarts de rémunération (primes comprises) entre les secteurs marchand et non-marchand, tiré de l’étude (des postes de base aux cadres et dirigeants):

 

Extrait de l'étude Deloitte-Taste, p. 23.

Dans quelles associations ou fondations est-on le mieux payé?

Après ces chiffres très généraux, il faut distinguer des disparités importantes, selon le type et la taille de la structure, le niveau de responsabilité et le secteur où l’on exerce.

> D’abord, on est mieux payé dans les fondations que dans les associations: +7%.
> Ensuite, les structures plus importantes (qui ont plus de 30 millions de fonds, ou "compte-emploi-ressources", CER) rémunèrent mieux leurs salariés (+6%) que les plus petites (moins de 5 millions d’euros de fonds). C’est le même écart que dans l’économie classique.
> Le secteur de l’humanitaire qui en fait pourtant rêver plus d’un est celui qui paie le moins bien: - 23% par rapport au secteur marchand. Au contraire, le secteur médico-social est celui qui se rapproche le plus du secteur marchand: -6%.
> Enfin, sans surprise, les salaires à Paris sont supérieures à ceux des régions françaises: + 4%.

Une échelle de salaires plus réduite

Dans les associations et les fondations, les salaires sont plus bas, mais l’écart entre le haut et le bas de l’échelle est plus réduit: de 1 à 5,5 contre 1 à 8,4. Un chiffre en adéquation avec l’un des principes de l’économie sociale et solidaire: la limitation des écarts de salaires au sein d’une structure; même si le débat sur l’échelle à adopter n’est pas tranché.

Egalité hommes-femmes: les associations et fondations pas plus exemplaires

L’un des éléments qui pourrait expliquer en partie la bas niveau des salaires par rapport au secteur marchand: le nombre important de femmes dans le secteur non-profit (67% contre 46% pour le reste de l'économie). Elles font baisser la moyenne des salaires, puisque, comme dans toute l’économie, elles sont, à poste égal, moins bien payées que les hommes: - 2,5% pour les non-cadres et -6,5% pour les cadres. Le plafond de verre existe aussi dans les associations et fondations: 77% des femmes demeurent en bas de l’échelle (non-cadres).

Ces chiffres vont dans le même sens qu’une étude précédente de l’Insee sur les salaires dans l’économie sociale et solidaire, basée sur les revenus 2009. Elle montre que de surcroît, les emplois dans le monde associatif sont très souvent à temps partiel. Peu encourageant pour un secteur en professionnalisation qui peine encore à attirer les têtes diplômées des écoles de commerce ou de communication, malgré l’intérêt d’exercer un métier qui a du sens.

 

> Consulter "l'Etude sur les rémunérations individuelles, associations et fondations" Deloitte-Taste, (pdf).

 

Crédit photo: Bullion Vault/Flickr.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer