Des formations pour les jardiniers burkinabés

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Plusieurs mois après son lancement, voici des nouvelles du programme mené par Eau Vive avec les agriculteurs du Burkina Faso.

Retour dans un des pays du Sahel où intervient Eau Vive, le Burkina Faso. Un programme de maraîchage y est développé afin de lutter contre la pauvreté qui touche les habitants de la commune de Tankougounadié.

En début d’année, les groupements maraîchers des villages de Tankou, N’Diaba, Babonga et Mansila étaient équipés en matériel.  Grillage, charrettes, pelles, râteau, arrosoirs, binettes, etc., tout l’éventail d’outils nécessaires pour mener à bien les activités leur a été fourni.

En mai, des activités d’appui et de formation des groupements maraîchers ont commencé. Elles apportent des compétences spécifiques pour réaliser et entretenir les jardins maraîchers. Ces activités sont ralenties par la saison de pluies qui empêche le travail des jardins de juillet à septembre. Dès la rentrée les activités reprendront.

Le budget total de ce projet s’élève à 1.400.000 FCFA (NDLR : 2.134,29 €), comprenant l’achat de matériel, la formation, le renforcement des capacités et l’accompagnement des producteurs des périmètres maraîchers (paquets technologiques*, voyages d’études…).

Enfin, avant de vous quitter, nous revenons le concert d’Eau Vive à Pantin annoncé dans le dernier billet. Cette soirée a remporté un franc succès et la partition musicale spécialement composée pour Eau Vive a même été primée.

* Le paquet technologique est un ensemble de techniques de production regroupant la mise en place des pépinières, la préparation des planches, le respect des écartements entre les plants, etc.

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer