Les dons agricoles aux associations bientôt défiscalisés

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Aujourd'hui, seuls les dons en argent sont exonérés fiscalement.

Les dons en nature des agriculteurs pour les associations d'aides alimentaires seront bientôt exonérés, a annoncé le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, le 25 novembre, en marge du lancement de la nouvelle campagne hivernale des Restos du Cœur. En 2012, ces dons agricoles représentaient environ 5% des approvisionnements des banques alimentaires.

Selon le ministre, une circulaire fiscale qui va dans ce sens est actuellement en préparation et devrait être "opérationnelle à la fin de l'année (2013)". D'ici là, le ministère de l'Economie et des Finances devrait préciser les modalités d'application et de répartition de cette exonération fiscale.

> Le ministre de l'Agriculture explique les raisons de la défiscalisation des dons en nature (images AFP reprises par Le Monde):


Il s'agit d'une avancée dans la fiscalité du don aux associations, réclamée depuis longtemps par les bénévoles des Restos du Cœur. Cette défiscalisation des dons en nature est un élargissement de la loi de finances 1989: votée en 1988 et plus connue sous le nom de loi Coluche, elle prévoyait jusqu'à maintenant une déduction fiscale de 75% des dons en argent à certaines associations caritatives (Restos du Cœur, Croix-Rouge ou encore Secours populaire).

Cette mesure fiscale est donc la bienvenue pour les bénévoles, qui espèrent ainsi redynamiser les collectes alimentaires qui ont lieu les 29 et 30 novembre. En France, 3,5 millions de personnes bénéficient d'une aide alimentaire. Selon Nicole Darmon, directrice de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), plus de six millions d'adultes seraient en situation d'insécurité alimentaire.

À lire aussi: "Comment déduire des impôts ses dons aux associations?"

 

> Lire l'article sur La Croix

 

Crédit photo: Sodanie Chea/Flickr
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer