Sommes-nous responsables des catastrophes climatiques?

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Les gaz à effet de serre seraient responsables de la plupart des sécheresses et autres pluies diluviennes de 2012, selon 18 équipes de chercheurs.

Sécheresse en Afrique de l'est, pluies diluviennes en Nouvelle-Zélande, Ouragan Sandy... Dans un rapport publié dans le journal de la société américaine de météorologie [pdf en anglais], 18 équipes de chercheurs ont analysé les causes de déclenchement d'une douzaine de phénomènes météorologiques extrêmes de l'année 2012.

"Dans certains cas, les analyses révèlent clairement que le changement climatique induit par les émissions de gaz à effet de serre résultant des activités humaines a contribué à ces phénomènes", notent les experts de l'Agence américaines océanographique et atmosphérique (NOAA).

L'impact humain serait ainsi responsable des fortes précipitations en Australie, de la sécheresse en Europe du Sud et en Afrique de l'Est et des pluies diluviennes en Nouvelle-Zélande. En revanche, la sécheresse du centre des Etats-Unis peut s'expliquer par des variations atmosphériques naturelles. 

Les scientifiques ne parviennent pas à s'accorder sur l'origine humaine ou non de l'ouragan Sandy qui a ravagé les côtes du New Jersey et de New York. Selon le rapport, de nombreux facteurs seraient intervenus pour "provoquer une telles puissance".

En 2012, les dégats causés par les catastrophes naturelles équivaudraient à 140 milliards de dollars de perte, soit environ 105 milliards d'euros. 

> Lire l'article sur La Croix  

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer