L'économie sociale résiste à la crise

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

L'ESS représente 2,36 millions d'emplois en 2012.

Une étude publiée par le réseau associatif Recherches & solidarités [pdf], apporte de nouveaux chiffres qui confirment la progression, même légère, de l'économie sociale et solidaire (ESS), en France.

Entre 2011 et 2012, l'emploi dans l'économie sociale et solidaire a légèrement augmenté de 0,3% et atteint désormais 2,36 millions de salariés. À la fin de l'année dernière, un emploi privé sur huit était occupé dans le secteur de l'économie sociale et solidaire.

Les associations, "colonne vertébrale" de l'ESS

En 2012, le nombre d'associations à augmenté de 0,1%, tout comme le nombre de salariés: 1,8 million de personnes, soit 76,8% des emplois dans l'ESS. Le secteur associatif emploie le plus de monde, avec 9,6% des emplois pourvus. Viennent ensuite les coopératives (1,7%), les mutuelles (0,8%) et les fondations (0,4%). Rappelons que l'ESS recouvre l'ensemble des activités de ces quatre secteurs.

Avec des emplois en nombre, une croissance du nombre d'établissements et une masse salariale en hausse, les associations sont la "colonne vertébrale" de l'ESS, note l'étude. Les 165.075 associations recensées, en majorité des petites structures (55%), ont généré près de 36,2 milliards d'euros de masse salariale en 2012.

De bons signaux avant une loi-cadre

Cette étude confirme le récent rapport annuel "Vue d'ensemble" de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), paru au début du mois de juillet. Ce dernier a estimé que l'ESS représente environ 6% de la valeur ajoutée en France, soit 100 milliards d'euros.

Ces deux études voient le jour au moment de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi sur l'économie sociale et solidaire, le 24 juillet. Portée par le ministre chargé de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation, Benoît Hamon, cette loi-cadre doit définir plus précisément cette économie et ses financements, afin de la faire changer d'échelle.

> Pour en savoir plus sur le poids de l'économie sociale et solidaire en France, retrouvez notre dossier.

 

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer