Professionnalisation des associations: quelle place pour les bénévoles?

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Les associations naviguent entre professionnalisation et bénévolat.

Pierre Salignon, directeur général de Médecins du Monde, nous livre des pistes prospectives, synthétisant les échanges de plusieurs conférences consacrées au secteur associatif en France et la place de l’économie sociale et solidaire. Cette série sera publiée en cinq parties. 3/5

D’après la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA), en France, le secteur associatif regrouperait 1,8 million de salariés. Soit 37 milliards d’euros de salaires versés. Ce secteur associatif se caractérise par un travail à temps partiel très développé, et aussi des emplois d’insertion.

Ces dix dernières années, la progression de l’emploi associatif a été très rapide avec plus du double de celle de l’emploi salarié total, et s’explique par la progression rapide des emplois de services (y compris dans le secteur privé lucratif), mais aussi par le développement de projets d’utilité sociale créateurs d’emplois.

69% des salariés dans les associations sont des femmes…

Ceci dit, l’emploi salarié est très concentré dans le secteur médicosocial qui regroupe quasiment la moitié de l’emploi salarié des associations, et avec lui des emplois aux statuts plus classiques (temps plein, CDI, conventions collectives). 69% des salariés des associations sont des femmes. Elles sont surreprésentées dans les services sociaux et dans les services d’aide à la personne, occupent des postes de travail à temps partiel avec des niveaux de rémunération moindre.

Au global, selon la CPCA, le niveau de qualification des associations est plus élevé que le secteur privé. 35% des salariés ont un diplôme supérieur à bac+2 et 47% sont des cadres et des professions intellectuelles ou intermédiaires. L’adhésion aux associations est le premier niveau d’implication dans la vie associative. Ce sont en 2010, 23 millions de personnes de 18 ans et plus qui sont membres d’une association.

Les secteurs d’actions sont: les clubs sportifs (17%), la culture (8%), l’humanitaire (6%), les associations de locataires et propriétaires (6%)… etc. 23% des adhérents interrogés sont membres de deux associations, 17% de trois.

… et 69% des présidents d’association sont des hommes

Au total, 32% des Français, âgés de 18 ans et plus, exercent une activité bénévole, soit 16 millions de personnes en France en 2010. L’engagement augmente avec le niveau de diplôme et avec le revenu des ménages. La CPCA souligne que le bénévolat est en plein essor et que les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir s’engager (+ 4% par an, ce qui est important).

Ce n’est cependant pas simple car la professionnalisation des associations les conduit à rechercher des bénévoles ayant la formation et des compétences requises spécifiques pour la mise en œuvre de leur projet. La nécessité de renforcer la formation des bénévoles est donc centrale pour l’avenir.

A l’inverse, les bénévoles souhaitent maîtriser leur parcours en diversifiant les expériences, en choisissant les secteurs où ils souhaitent s’investir, "en participant à la définition du projet associatif directement de plus en plus souvent". Au risque pour certain du "zapping" et donc d’une rétention faible des compétences bénévoles dont les associations ont tant besoin.

Comment réconcilier les deux? C’est la question. Il faut savoir enfin que 69% des présidents d’associations sont des hommes, 32% ont plus de 65 ans, et 63% sont des professions libérales, des cadres supérieurs ou des cadres moyens.

Une absence de renouvellement et de rajeunissement des instances dirigeantes est observée en raison de la difficulté à trouver des personnes qualifiées pour "des fonctions de plus en plus lourdes et engageantes", mais aussi "en raison de résistances au changement des acteurs en fonction de longue date".

Pour en savoir plus, renseignez-vous sur le Centre d'étude sur la recherche et la philanthropie (Cerphi), France Générosités, et les rapport suivants: "Les associations entre mutations et crise économique, Etat des difficultés", Deloitte, CNRS (Octobre 2012); "Repères sur les associations en France", CPCA (Mars 2012).

 

Crédit photo: Balaji.B/Flickr.
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer