Le siècle de Mandela en dates et en vidéos

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Nelson Mandela est mort le 13 décembre 2013 à l'âge de 95 ans à son domicile de Johannesbourg. Il était très affaibli depuis le 8 juin, lorsqu'il avait été admis dans un hopital, près de Pretoria.

Le héros de la lutte pour l'égalité des droits continuera sans doute d'influencer les futures générations de Sud-africains, blancs comme noirs, pour l'apaisement de cette société longtemps ravagée par les violences raciales et la pauvreté.

Au-delà, celui qui fut avocat, l'un des leaders anti-apartheid, prisonnier politique et président d'Afrique du Sud continuera d'être un modèle de défense de la liberté et de la réconciliation entre les peuples, dans le monde entier. 

Voici en dates et en images, quelques-uns des moments les plus importants de sa vie.

18 juillet 1918: Naissance dans le clan Madiba

Naissance de Rolihlahla Mandela du clan Madiba, à Qunu, dans la région de Transkei. Depuis 2009, la date anniversaire est devenue "la journée internationale Nelson Mandela" des Nations Unies, pour célébrer ses 67 années d'engagement pour la liberté et la démocratie. À cette occasion, l'ONU encourage les citoyens du monde entier à mobiliser 67 minutes de leur temps pour faire une bonne action, et ainsi perpétuer l'héritage de Mandela.

1944: Engagé dans la branche radicale de l'ANC

Mandela cofonde la Ligue de la jeunesse du Congrès national africain (ANCYL), au sein de l'ANC, parti de lutte pour les droits des populations noires et contre l'apartheid. L'objectif est de faire davantage pression sur le pouvoir avec des méthodes plus radicales (désobéissance civile, boycott, actions de masse), afin d'obtenir l'égalité des droits. L'ANC est rendu illégal par le régime en 1960.

26 juin 1952: La campagne de défiance contre les lois "injustes"

Début officiel de la campagne de désobéissance civile "défiance", pierre de touche de la stratégie de radicalisation de l'ANCYL. Mandela fait le tour du pays pour dénoncer les lois discriminatoires et organiser le mouvement, ce qui le place dans l'illégalité.

21 mai 1961: Première interview télévisée

Lors du premier entretien télévisé de Nelson Mandela, il est présenté comme "un avocat africain de 42 ans""le leader le plus dynamique d'Afrique du Sud aujourd'hui". Il se montre très déterminé à poursuivre les actions de désobéissance civile pour faire plier le gouvernement. 

5 août 1962: Mandela arrêté 

Arrestation de Nelson Mandela à Howick, dans la région de Kwazoulou-Natal, pour incitation à la grève et pour avoir quitté le territoire sans autorisation (il était notamment parti en Algérie pour suivre un entraînement militaire, en 1962). Il est condamné à cinq ans de prison, en novembre. Un an après, une dizaine de dirigeants de l’ANC sont arrêtés pour "sabotage" et Mandela est accusé également. En juin 1964, alors qu'il est encore incarcéré, il est condamné à la prison à perpétuité (à cause de la campagne "défiance") et transporté à la prison de Rodden-Island.

11 février 1990: Libération!

Après plus de 27 ans de prison, Nelson Mandela est libéré, et affirme que la lutte pour la fin de l'apartheid n'est pas terminée.

Regardez le reportage de la BBC dans lequel on voit Madiba donner sa première conférence de presse depuis sa libération, et marcher au bras de son épouse Winnie. 

10 décembre 1993: Prix Nobel de la paix

Aux côtés de Frederik de Klerk, le président sud-africain, il reçoit le prix Nobel de la paix. Les deux hommes ont négocié la fin de l'apartheid, décrétée en 1991. L'heure est à la reconstruction d'un pays toujours divisé et où la pauvreté et l'épidémie du sida font rage.

27 avril 1994: Jour de vote historique

Comme des millions de Sud-africains, Madiba vote pour le première fois de sa vie, pour la première élection "multi-raciale" de l'histoire du pays. Cette élection fut marquée par un énorme élan d'espoir, mais aussi par des violences et intimidations que la chaîne CBS décrivait alors:

9 mai 1994: Mandela, président!

"Que règne la liberté!", s'exclame Mandela pour conclure son discours d'investiture à la présidence de l'Afrique du Sud, le 10 mai 1994. Regardez des extraits de ce discours historique:

Juin 1995: Une coupe du monde pour réconcilier les Sud-africains

"Une équipe, un pays" ("One team, one country"). L'organisation de la Coupe du monde de rugby en Afrique du Sud est pour Mandela l'occasion de marquer symboliquement la réconciliation des communautés blanches et noires. Il a convaincu les communautés noires sud-africaines de soutenir l’équipe nationale de rugby, les Springbox, pourtant symbole de la violence des blancs pendant l’apartheid.

Les Springbox ont remporté la Coupe de monde et Mandela a enfilé leur maillot vert, avant de leur remettre le trophée. Un moment de communion extrêmement fort que ce documentaire court commenté par l'acteur Morgan Freeman met bien en perspective: 

Cette période de l'histoire a été portée à l'écran dans le film de Clint Eastwood, "Invictus", dans lequel Morgan Freeman joue le rôle de Mandela.

Juin 1999: Adieux

Après un mandat présidentiel, Nelson Mandela se retire de la vie publique. Son vice-président, Thabo Mbeki est ensuite élu président. L'un des dessinateurs de presse les plus célèbres du pays, Zapiro, avait représenté ces adieux au monde entier:

Crédit photo: Fanny Roux/Youphil.com. 

 

Photo: Monument Nelson Mandela sur le lieu de son arrestation. Crédit: Musée de l'apartheid, Johanesbourg. 
Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer