Le "cloud housing" en Espagne, logement alternatif en temps de crise

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Malgré le temps de crise morose en Espagne, des entrepreneurs recherchent des solutions durables pour l’habitat. Le "cloud housing", des immeubles organisés en espaces partagés, est une initiative, déjà très en vogue dans les pays nordiques.

Sur le modèle du partage des transports ("carsharing" ou Vélib’), l’architecte d’intérieur espagnole, Mariona Soler, a lancé son projet "Vida + fácil" ("vie plus facile"). Le concept est simple: les habitants disposent d’un appartement au sein d’un immeuble et partagent des espaces communs comme la garderie, la buanderie, la bibliothèque ou encore des potagers sur le toit.

Le but? Optimiser au maximum les ressources matérielles entre les habitants. Ceux-ci financent leur logement par un "paiement par usage", c'est-à-dire en fonction de l’utilisation des espaces et des services. 

Au delà de l'aspect matériel, le "cloud housing" vise également à s’adapter aux évolutions de la famille, grâce à une flexibilité de déplacement entre les différents immeubles gérés sur le même modèle.

L’effondrement brutal du secteur immobilier depuis 2008 va s'accompagne du chômage de masse qui touche 27% des Espagnols. Qui dit chômage dit difficulté à payer son loyer. Résultat: 250.000 ordres d’expulsions ont eu lieu en cinq ans, dont 75.000 en 2012.

Le projet pilote du "cloud housing" pourrait se concrétiser dans une ville de Catalogne en automne 2013, pendant que d’autres commencent à essaimer dans le Pays basque espagnol.

> Lire l’article sur Slate.fr

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer