La Centrafrique, tout un pays en crise humanitaire

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

L'ONU alerte la communauté internationale sur le manque de visibilité de crise humanitaire en République centrafricaine, pourtant très grave.

Toute la population de République centrafricaine (RCA), soit 4,6 millions d'habitants, subit une crise humanitaire selon le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU, l'OCHA

Environ 173.000 Centrafricains ont été déplacés depuis décembre 2012, 49.000 se sont réfugiés dans les pays voisins et toutes les écoles ont fermé leurs portes. 

La situation empire depuis le refus des partis de l’opposition du président François Bozizé de participer au nouveau gouvernement national en avril 2013, laissant la République centrafricaine s’engluer dans l'instabilité politique.

L’ONU dénombrait 3,2 millions de personnes privées d’accès aux soins sanitaires et 80.000 touchées par la malnutrition en mars 2013.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’inquiète“du niveau d’insécurité sans précédent” du pays, lors de la première réunion du Groupe de contact international sur la RCA, le 3 mai 2013. Il a rappelé l’exigence de mettre fin aux violations des droits de l’Homme de toutes sortes (viols, enrôlement d’enfants…).

Pour Ban Ki-moon, la priorité est de rétablir "l’ordre constitutionnel", prévus dans les Accords de Libreville. Il a salué “la décision des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) de déployer des troupes additionnelles” et appelle la communauté internationale à les soutenir.

Par ailleurs, l'appel humanitaire lancé par les Nations Unies le 22 avril 2013 n'était financé qu'à hauteur de 26%, le 2 mai.

> Lire l’article sur le Centre d’actualités de l’ONU 

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer