Vendre des fruits moches, une solution contre le gaspillage alimentaire

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

En Californie, des épiceries proposent à leurs clients des fruits et légumes mal calibrés destinés normalement à être jetés.

Des pommes rabougries, des poires difformes ou des carottes légèrement noircies. Le mauvais calibrage ou l'aspect abîmé des fruits et légumes en conduit chaque année des tonnes à la poubelle, des producteurs aux supermarchés.

Pour réduire le gaspillage, l'organisation américaine de lutte contre le gaspillage FoodStar et la chaîne de supermarchés Andronico’s Community Market vendent des fruits et légumes parfaitement consommables, mais souvent mis à la benne car jugés non conforme aux standards du marché.

Pour Jonathan Packman, l'un des responsables de la chaîne de supermarchés, cette initiative est un moyen de "détourner des aliments du flux de déchets produits tout en créant un marché viable de produits commercialisables. […] Jusqu'à présent, ça se passe très bien, nous avons déjà vendu plus de deux tonnes de pommes".

Le calibrage des fruits et légumes est la source de nombreuses pertes, déjà au moment de la production. Un rapport du Parlement européen sur le thème du gaspillage estime d'ailleurs que "les exigences relatives à la qualité extérieure […] sont à l'origine de nombreux rejets superflus qui font augmenter la quantité de denrées alimentaires gaspillées".

Aux Etats-Unis, près de 30% des fruits et légumes ne sortiraient jamais des chaînes de production pour cause de mauvais calibre, selon un sondage du Conseil de défense des ressources naturelles (NRDC).

Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) estime que les grandes surfaces jettent chaque année l'équivalent de 15 milliards de dollars (11,2 milliards d'euros) de fruits et légumes à la poubelle.

> Lire l'article sur Greenbiz.com

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer