Bill Gates finance des cabanes high-tech dans des bidonvilles sud-africains

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Des chercheurs ont mis au point des habitations autonomes en électricité pour les bidonvilles, financées en partie par la fondation Gates.

Plus de 863 millions de personnes vivent dans des bidonvilles, selon le dernier rapport de l'ONU sur les Objectifs du millénaire pour le développement [pdf]. L'Afrique subsaharienne est la région du monde où les bidonvilles sont les plus peuplées: 62% des populations vivent dans des baraques sans eau ni électricité.

Pour améliorer le niveau de vie de ces populations, des chercheurs de l'université sud-africaine de Stellenbosch (province du Cap occidentale) ont mis au point des habitations autonomes en électricité.

Ce projet est soutenu est mis en lumière par la fondation Bill et Melinda Gates. Les deux époux philanthropes ont versé près de 250.000 dollars (environ 186.000 euros) pour mener à bien ce projet.

Testés dans le bidonville d'Enkanini, près de Stellenbosch, ces logements baptisés iShack ("improved shack" ou cabane améliorée), sont équipés de panneaux solaires et d'un système pour récolter l'eau de pluie. Dans sa version de "luxe", les bicoques sont même pourvues d'une télévision, d'un lecteur DVD et d'un réfrigérateur.

Il faudra tout de même débourser près de 660 dollars (490 euros) aux habitants d'Enkanini pour s'offrir ce nouveau logement. Un coût moins élevé qu'une habitation classique qui n'est pas autonome en électricité ou en eau.

D'ici l'année prochaine, les chercheurs souhaitent construire une centaine de ces habitations en Afrique su Sud.

> Lire l'article sur Fastcoexist

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer