Tanat, une école d'avenir au Niger

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Pour pallier le manque d'enseignants ou de structures, une école auto-gérée par des habitants vient d'ouvrir au Niger.

Dans la région d’Abalak au Niger, moins d’un enfant sur deux est scolarisé en primaire. Les classes peuvent parfois compter jusqu'à 80 élèves et peu de professeurs ont suivi une formation. Un rapport national sur l'éducation au Niger de l'Unesco [pdf] constate d'ailleurs une diminution "des stocks d'enseignants", notamment par "l'arrêt des recrutements" et "la mise à la retraite anticipée".

Confrontés à cette situation et conscients des enjeux de l’éducation pour l’avenir de leurs enfants, des habitants d'Abalak se sont réunis au sein de l'association de droit nigérien (Onodep) pour ouvrir et gérer une école. L’association Tanat, qui parraine des enfants pour les scolariser, accompagne ce projet.

> Regardez le reportage "Tanat, une école d'avenir au Niger", de Louis Villers:

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer