La Chine est aussi championne des énergies renouvelables

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

La Chine vient d'adhérer à l'Agence internationale des énergies renouvelables.

La Chine, nouveau chef de fil dans la bataille pour les énergies renouvelables? Le pays vient officiellement d'adhérer à l'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena), lors du 3e congrès général de l'institution à Abou Dhabi, les 13 et 14 janvier.

Depuis 2009, les 160 pays membres de l'Irena tentent de promouvoir les énergies renouvelables au niveau mondial. Le directeur de l'institution, Adnan Amin, s'est félicité de la décision de la Chine, évoquant "une étape majeure".

Si la Chine reste l'un des premiers producteurs d'électricité par le charbon et un grand pollueur à l'échelle de la planète, son adhésion est un renfort de poids apporté au secteur des énergies vertes: solaire, éolien et barrages hydrauliques. Le pays est en effet en pointe dans ces trois domaines.

Pour la quatrième année consécutive, le mastodonte chinois est d'ailleurs le pays qui a le plus investi dans les énergies renouvelables en 2012, selon le dernier rapport du cabinet d'analyse Bloomberg New Energy Finance (BNEF): 67,7 milliards de dollars (50,4 milliards d'euros), devant les Etats-Unis (44,2 milliards) ou l'Allemagne (22,8 milliards).

En 2012, les investissements dans ce secteur ont tout de même enregistré une légère baisse de 11%, atteignant 268,7 milliards de dollars (environ 202 milliards d'euros).

> Lire l'article sur le Khaleej Times

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer