Mohamed Ali, Jacques Chirac et Valérie Trierweiler poussent l'ONU à agir en RDC

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Au total, vingt personnalités ont signé une tribune collective pour faire cesser les crimes dans la région du Nord-Kivu dans les colonnes du Monde.

"Connaissez-vous le Kivu? Un drame s'y joue", expliquent sobrement les signataires d'une tribune publiée le 25 décembre dans Le Monde. Dans cet appel, une vingtaine de personnalités issues du monde politique, du sport ou du cinéma appelent les Nations Unies à "remplir leur mandat" en République démocratique du Congo (RDC).

Jacques Chirac, Valérie Trierweiler, Stéphane Hessel, l'ancien champion de boxe Mohamed Ali, l'ancien diplomate Jean-Christophe Rufin ou l'ex-président de la République du Sénégal, Abdou Diouf, veulent alarmer l'opinion publique sur les exactions commises par des rebelles dans cette région de l'Est de la RDC.

Depuis le mois de novembre, des rebelles de l'armée congolaise baptisés "groupe M23", sèment la terreur dans la province du Nord-Kivu. Ils avaient pris le contrôle de la ville de Goma le 20 novembre, avant d'accepter de quitter la ville le 1er décembre.

"Ils violent par centaines de milliers les femmes et les enfants pour terroriser la population. Ils violent pour détruire […]. Et, pendant ce temps-là, les dix-sept mille soldats de la Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC (Monusco) attendent une résolution du Conseil de sécurité qui leur permettrait d'agir", explique le texte.

La Monusco semble en effet impuissante face aux violences commises. "Faute d'application réelle de leur mandat pour intervenir, ces dix-sept mille soldats regardent et constatent", déplore les signataires de la tribune.

> Lire l'article dans Le Monde

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer