Arte se plonge dans la jungle de l’industrie caritative

Email this pageEnvoyer à un ami1CommentairesImprimer

Le chiffre est énorme. Chaque année, près de 6,5 milliards d’euros sont versés à des associations caritatives en France et en Allemagne. Mais que devient vraiment cet argent et à qui profite-t-il?

Pour trouver une réponse à ces questions, le réalisateur allemand Joachim Walther s’est immergé au cœur du système, des deux côtés du Rhin, “dans la jungle de l’industrie caritative”.

> Regardez la bande annonce du documentaire:

Avec ce documentaire, la chaîne Arte a décidé d’explorer les coulisses des œuvres de bienfaisance. Parler d'"industrie caritative" n'est peut-être pas si exagéré que ça. Les milliards d'euros versés tous les ans représentent une véritable "manne financière" qui "attire bien des convoitises", suggère le documentaire.

Un fonctionnement trop opaque

La question de l’opacité des organisations à but non lucratif est le fil rouge du documentaire. Les pouvoirs publics eux-mêmes le reconnaissent: Dans une interview accordée à Youphil.com, le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, indique qu'il faut "améliorer la transparence" de l'aide publique au développement (APD).

Plusieurs scandales retentissants collent à la peau des associations: les détournements de fonds dans l'affaire de l'Association pour la recherche sur le cancer (ARC), en 1996, ou le scandale de l'Arche de Zoé, dont le procès s'est ouvert le 3 décembre dernier. Plus récemment, en 2009, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour “escroquerie aggravée” et “abus de confiance aggravé” à l’encontre de dix-sept associations caritatives. Elles sont soupçonnées du détournement de plusieurs millions d’euros, affirmait alors Le Parisien. À ce jour, le dossier n'est toujours pas clos.

Baisse des dons

Une baisse de confiance qui pourrait en partie expliquer une relative diminution des dons aux associations en France, malgré une montée des dons en ligne.

Une récente étude [pdf] publiée le 7 décembre par l’institut CSA révèle en effet que 56% des Français affirment ne jamais donner aux associations ou le faire très rarement.

Le baromètre [pdf] du syndicat professionnel France générosités a enregistré une baisse des dons aux associations pour la période 2010-2012. Pour l’année 2010, le montant total des dons versés a en effet stagné aux environs de deux milliards d’euros.

De la France aux Pays-Bas, en passant par l'Allemagne, Joachim Walther est allé à la rencontre d'anciens membres d'ONG comme Médecins sans frontières ou Action contre la faim. En 90 minutes, il casse l'image idyllique des ONG, sans pour autant jeter l'opprobre sur tout le secteur associatif.

> "Dans la jungle de l'industrie caritative", un documentaire à ne pas rater, ce soir, à 22h25 sur Arte. 

Email this pageEnvoyer à un ami1CommentairesImprimer
Commentaires

Extrêmement décevant. Il faudra attendre 1h15 avant d'apprendre que pour quelques moutons noirs, le reste des associations n'est pas à clouer au pilori. Il aurait été plus rigoureux d'obtenir d'abord la vision globale pour s'intéresser ensuite aux cas douteux ou frauduleux. Mais le titre du reportage, à l'instar des courriers qu'il dénonce, aurait alors été moins alléchant...

A un moment, on passe allègrement d'un cas de fraude avéré à l'analyse d'une lettre de MSF... dans un joyeux mélange des genres... tous pourris !

Quant à la conclusion de Sylvie Brunel "il faut que les associations fassent le ménage entre elles" - certes, pourquoi pas, mais qui s'y colle et avec quelle légitimité... c'est surtout à la direction des fraudes de protéger les donateurs !