Selon l'ONU, 870 millions de personnes souffrent de la faim

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Une étude des Nations Unies relève un recul de la faim dans le monde depuis 1990.

Les derniers chiffres sur l’insécurité alimentaire dans le monde font froid dans le dos: 870 millions de personnes souffriraient encore de malnutrition en 2012.

Selon la dernière étude (en anglais) réalisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour le développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), "la grande majorité des personnes souffrant de la faim, soit 852 millions, vivent dans les pays en développement." L'Asie du Sud et l'Afrique sub-saharienne sont les régions les plus touchées.

Il y a quelques semaines déjà, le directeur général adjoint de l’Agence nationale de la recherche (ANR) Michel Griffon s’est inquiété de la “hausse importante des prix” agricoles et de la “soudaineté du phénomène”. Durant l’été 2012, les sécheresses répétées aux États-Unis et en Russie, et la chute de la production de sucre au Brésil, ont fait flamber les prix des matières premières agricoles.

Au début du mois de septembre 2012, l'ONU a d'ailleurs lancé un appel à une action rapide contre la faim dans le monde.

Un recul de la faim depuis 1990

Ce dernier rapport dresse un constat en demi-teinte. Certes, la faim dans le monde a fortement régressé entre les périodes 1990-1992 et 2010-2012 (132 millions de personnes sous-alimentées en moins), mais cette baisse enregistrée a tendance à stagner depuis 2007 environ.

Des solutions pour endiguer la malnutrition existent, comme le système d’information des marchés agricoles (AMIS), mis en place en 2011 par le G20 pour améliorer la transparence et réguler les prix agricoles, la lutte contre les gaspillages alimentaires.

L'ONU plaide donc pour ne pas relâcher les efforts et souligne que “plus de 100 millions d'enfants de moins de cinq ans souffrent d'insuffisance pondérale” et que chaque année “la malnutrition infantile […] est une cause de décès pour plus de 2,5 millions d'enfants.

 

Crédit: carlsonimkeller/Flickr

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer