Le micro-volontariat, nouvelle tendance philanthropique

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Avez-vous remarqué combien la philanthropie 2.0 aime le micro? Le micro-crédit, la micro-finance, le micro-don, le micro-blogging, et maintenant : le micro-volontariat.

Le micro-volontariat  est lancé par The extraordinaries. L'idée de base est très simple: il s'agit de profiter de courts moments d'inactivités pour les offrir à un organisme de son choix grâce à son téléphone. Pourquoi ne pas utiliser les 10 minutes d'attentes à son arrêt d'autobus pour faire une traduction pour l'organisme de son choix? Ou pour prendre en photo les oiseaux de la ville pour un projet de recherche universitaire?

«The extraordinaries» vont bientôt lancer une application iphone pour mettre en relation les organismes et les micro-bénévoles. C'est du «crowdsourcing », qui consiste à utiliser le savoir-faire des internautes, pour les ONGs. Les organismes philanthropiques savent qu'il est de plus en plus difficile demander (et d'obtenir) de longues périodes de bénévolat. Ce système pourrait résoudre le problème.

L'application iphone est expliquée en détail sur le vidéo ci-dessous avec un exemple: la traduction. Le système est ludique et permet aux micro-volontaires de gagner des points pour chaque action menée:

L'organisme souhaite également une application desktop pour les gens qui ont quelques minutes de libre alors qu'ils sont devant leur ordinateur, soulignant que prés de 9 milliards d'heures sont passées à jouer au solitaire...Procrastinateurs, vous allez avoir un nouveau moyen d'occuper votre temps.

Si The extraordinaries sont capables de créer une telle application utilisant les écrans tactiles lors d'une courte attente, ils peuvent aussi imaginer un système qui fonctionnerait à chaque fois que des gens seraient dans une situation d'attente prolongée, comme dans des avions par exemple, ou une application similaire pourrait être activée sur les écrans TV, ou dans les autobus, les trains, les salles d'attentes de médecins etc. Prochaine tendance donc : le nano-volontariat...

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer