Portraits de Grecs à la dérive

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

En Grèce, la grave crise sociale et économique qui ébranle le pays touche tout le monde et la colère gronde entre manifestations et désarroi.

"Aucune personne qui travaille sur le sol grec n'est sûre de ce qui va se passer demain", explique Thierry, un Grec de 49 ans. Il travaille "gratuitement" depuis décembre, mais il s'accroche à son poste pour pouvoir continuer à vivre.

Le gouvernement grec est sous pression européenne pour mettre en place un plan de rigueur et obtenir un deuxième plan de sauvetage, voté le 20 février. Ce plan comprendrait un prêt international de 130 milliards d'euros et un plan de restructuration et d'effacement de la dette. Ces négociations politiques et les nouvelles mesures d'austérité suscitent la colère du peuple grec.

Un reportage de France 2 montre un quotidien de plus en plus difficile pour les Grecs. Le nombre de sans-abris ne cessent d'augmenter, le taux de chômage grimpe jusqu'à 20%, et les salaires et retraites sont revus à la baisse. A chaque coin de rue, la crise est visible: un homme organise une loterie avec un "jackpot" de 3 millions d'euros et un peu d'espoir à la clé. Un peu plus loin, une femme se tient sur le bord d'une fenêtre et menace de se jeter dans le vide. Le taux de suicide aurait augmenté de près de 40% depuis les six derniers mois. Les manifestants crient aussi leur colère et leur désarroi. "Les européens doivent comprendre que ce n'est pas la faute du peuple", peut-on entendre.

> Voir le reportage sur France 2

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer