Le film d'Angelina Jolie sur la Bosnie jugé réducteur

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Angelina Jolie a réalisé son premier long-métrage, Au pays du sang et du miel, sur la guerre en Bosnie-Herzégovine.

L'actrice multi-facettes et ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (UNHCR) Angelina Jolie a réalisé un film au sujet sensible qui créé la polémique.

Au pays du sang et du miel se déroule en pleine guerre de Bosnie-Herzégovine (de 1992 à fin 1995) et raconte l'histoire d'amour entre une femme, détenue dans un "camp de viol" tenu par des miliciens serbes, et l’un de ses bourreaux. Tourné exclusivement avec des acteurs locaux, le film a reçu un accueil mitigé. L'association de femmes victimes de viols durant la guerre a souligné "l'ignorance" d'Angelina Jolie lors d'une projection en décembre. Des pressions lors du tournage, prévu en Bosnie, avaient également obligé la réalisatrice à s'installer en Hongrie.

Son métier d'actrice et son engagement bien connu se retrouvent liés dans ce projet à risque. La critique d'un blogueur du Monde Diplomatique parle pourtant "d'étrange best of" de la guerre de Bosnie, de stéréotypes et archétypes véhiculés par le film. Une petite histoire dans la grande Histoire délicate à mettre en oeuvre en somme, pour son premier film.

> Lire l'article sur le blog Le lac des signes du Monde Diplomatique

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer