Les ouvriers de Mattel et Disney, forçats de Noël

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Les conditions de travail des ouvriers chinois dans les usines de jouets de Mattel et Disney seraient déplorables.

L'esprit de la solidarité et du partage qui tend à fleurir à l'approche des fêtes de Noël est loin de se répandre dans les usines chinoises des leaders de l'industrie du jouet. C'est le constat qu'ont fait deux ONG, la Sacom et China Labor Watch, lors d'études réalisées sur les conditions de travail chez les sous-traitants de ces entreprises.

Menées entre mai et octobre, les enquêtes en arrivent à des conclusions déplorables: "payés en retard, heures supplémentaires obligatoires, privation de jours de repos, interdiction de parler ou de se rendre aux toilettes, amendes punitives, discrimination sexuelle, harcèlement au travail", rapporte le site Owni.

Les fabriquants, de leur côté, tentent de relativiser en mettant en avant les audits sociaux conduits depuis 10 ans par la Fédération Internationale des Industries du Jouet (ICTI). Les ONG, elles, parlent d'audits inefficaces qui seraient préparés à l'avance. “Avant les contrôles, on nous réunissait dans une salle, et on nous expliquait les questions que l’on allait nous poser, et surtout ce qu’il fallait répondre aux inspecteurs”, raconte Feng Yu, ancienne travailleuse dans différentes usines de jouets à Shenzhen. 

> Lire l'intégralité de l'article sur Owni

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer