La nébuleuse Emmaüs

Email this pageEnvoyer à un ami1CommentairesImprimer

Difficile de s’y retrouver dans les différentes branches du mouvement Emmaüs. Un petit récapitulatif s’impose.

La naissance

Dès 1947, l’abbé Pierre, député de Meurthe-et-Moselle, loue une maison à Neuilly-Plaisance, qu’il transforme en auberge de jeunesse.

En 1949, il y accueille les premiers sans-abri, ce qui marque la naissance de la première communauté Emmaüs.

L’abbé Pierre lance en février 1954 son fameux appel sur les ondes de Radio Luxembourg (lire le texte de l’appel ici) et fonde l’Association Emmaüs afin de structurer son action auprès des personnes en difficulté.

D’autres entités sont créées, qui existent toujours aujourd’hui: HLM Emmaüs (devenu Emmaüs Habitat), la Confédération générale du Logement et SOS Famille Emmaüs

Essaimage

Rapidement, face à des problèmes de coordination, d’autres branches et filiales naissent, toujours orientées vers la résolution de problèmes sociaux.

En 1958, une première décentralisation a lieu et les filiales prennent leur autonomie. L’association compte alors 5 filiales, 10 services extérieurs et de nombreuses communautés.

En France et à l’international

En 1969, Emmaüs International est créé. Il structure les différents groupes Emmaüs dans le monde.

En France, depuis 2001, le mouvement se découpe en trois branches principales:

> la branche action sociale et logement, qui comprend l’Association Emmaüs, la Fondation Abbé Pierre, créée en 1988, Emmaüs Habitat, SOS familles Emmaüs et la Confédération générale du logement.

> la branche communautaire, qui regroupe les communautés Emmaüs (plus d’une centaine sur tout le territoire)

> La branche économie solidaire et insertion, qui regroupe les chantiers d’insertion, les maisons-relais et plusieurs structures dont l’activité est centrée sur le recyclage et le textile.

> Plus d'infos sur l'historique du mouvement sur le site de l'Association Emmaüs

Email this pageEnvoyer à un ami1CommentairesImprimer
Commentaires

La branche communautaire d'Emmaüs c'est encore plus que nébuleux avec ses 150 pseudo-communautés qui sont partagées en une demi douzaine de familles, un peu comme le PS et ses courants mais en pire.. Avec ses "communautés" qui sont est en fait des association loi 1901 indépendantes, quelquefois "bidon... Avec ce terme générique de compagnon ou compagne qui désigne toute personne accueillie dans un centre Emmaüs depuis 1/4 d'heure ou 20 ans... Avec ses "travailleur ou travailleuse solidaire" (autre désignation des compagnes et compagnons) qui sont exclus du droit des travailleurs...Avec ses beaux discours pour les droits de l'homme alors que les compagnes et compagnons sont livrés à l'arbitraire faute du moindre contrat formel et trop souvent expulsés des communautés sans préavis ni droit de défense ni recours.

http://www.lesocial.fr/forums/read.php?f=3&i=175916&t=175916
http://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ090709516.html
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article112584#forum425748
http://pasdepau.unblog.fr/2010/08/22/bonjour-tout-le-monde/
http://www.come4news.com/emma-s,-le-piege-a-pauvres-595968
http://lodevemaville.free.fr/spip/article.php3?id_article=759
Bonne lecture et merci de faire tourner