Chaque jour, une lettre pour Sakineh

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Elle, Libération et la Règle du Jeu lancent une mobilisation en faveur de l’Iranienne condamnée à mort par lapidation.

Trois médias se mobilisent autour d’un objectif commun: faire parvenir à Sakineh, emprisonnée depuis cinq ans dans la prison iranienne de Tabriz, des messages de soutien. "On tue avec des pierres, on sauve avec des mots", écrivent les initiateurs de la mobilisation dans Elle, Libération et La Règle du Jeu. Ils souhaitent que les autorités iraniennes reviennent sur la peine de mort par lapidation prononcée à l’encontre de cette Iranienne de 43 ans, accusée de relations hors-mariage.

Après Isabelle Adjani, la deuxième lettre publiée est écrite par Carla Bruni-Sarkozy. Elle dit son effroi: "Répandre votre sang, priver vos enfants de leur mère, mais pourquoi? Parce que vous avez vécu, parce que vous avez aimé, parce que vous êtes une femme, une Iranienne?". La Première Dame conclut en assurant Sakineh du soutien de la France.

> Découvrez la lettre de Carla Bruni-Sarkozy

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer