Avatar: James Cameron interpellé par une tribu indienne

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Voilà un peuple traditionnel aux méthodes de communication bien modernes. Les Dongria Kondh, une tribu de l’Etat d’Orissa en Inde, veulent alerter l’opinion internationale sur leur situation.

Leur montagne sacrée est menacée, disent-ils, par une compagnie minière, Vedanta Ressources, qui souhaite exploiter le minerai d’aluminium qui se situe sur leur territoire.
Cette situation rappelle le scénario du blockbuster Avatar, qui a conquis, rien que sur le territoire français, plus de 10 millions de personnes.

Voilà pourquoi les Dongria Kondh ont lancé lundi 8 février un appel dans le magazine américain Variety au réalisateur du film, James Cameron, afin qu’il leur vienne en aide.

Les Dongria Kondh espèrent bien que le roi du box-office visionnera leur film, dont la voix off est assurée par l’héroïne d'Absolutely Fabulous Joanna Lumley.

Regardez le film:

Stephen Corry, directeur de l'ONG Survival International, ne craint pas d’utiliser la fiction pour décrire la cause des peuples indigènes. "De même que pour les Na’vi qui décrivent la forêt de Pandora comme ‘leur tout’, pour les Dongria Kondh, la vie et la terre ont toujours été profondément liées, explique-t-il. La mine détruira les forêts dont dépendent les Dongria Kondh et anéantira la vie de milliers d'autres Kondh qui vivent dans cette région."

Bande-annonce, musique douce, rires des enfants opposés aux gros plans sur les pelleteuses de l'entreprise minière… Le film des Dongria Kondh n’hésite pas à mettre en scène un paradis terrestre menacé, comme l'a fait James Cameron avec Avatar. Une manière de réconcilier tradition, combat politique... et 3D.

Pour les fans, la bande-annonce d'Avatar:

AVATAR - BANDE-ANNONCE VF - JAMES CAMERON
>>> D'autres articles sur les peuples indigènes:

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer