Pierre Salignon, une nouvelle tête à Médecins du Monde

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Ancien directeur général de Médecins sans Frontières, Pierre Salignon, chroniqueur ponctuel de Youphil, devient directeur général de l’action humanitaire à Médecins du Monde.

C’est une nouvelle tête qui arrive à Médecins du Monde. Crâne rasé, petites lunettes rondes et barbe de trois jours, Pierre Salignon, ancien collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a le physique d’un homme de terrain.

Il vient de prendre la direction générale de l’action humanitaire à Médecins du Monde. Cette nomination ne pouvait pas passer inaperçue pour la rédaction de Youphil, puisque Pierre Salignon est un de nos chroniqueurs de la première heure (lire ses chroniques ici).

Juriste de formation, ce spécialiste des questions humanitaires a connu un long parcours opérationnel et de manager. Il s'engage en 1992 à Médecins Sans Frontières (MSF), une organisation dont il prend la direction de 2003 à 2007.

Puis il rejoint l’OMS en 2008, et dirige une initiative internationale interagences visant à collecter des données de santé et de mortalité en situation de crise.

Plutôt discret sur ses nouvelles fonctions, "je dois d'abord écouter et apprendre", il est intarissable, en revanche, sur le potentiel de "MDM" ;"une ONG médicale généraliste, qui a su préserver un fonctionnement associatif et militant" - elle regroupe près de 2000 bénévoles pour 160 salariés - et "qui cherche à aider les plus exclus, en France et à l’étranger."

Ne pas se substituer aux acteurs locaux

Loin de vouloir chambouler les objectifs de l’association, il souhaite au contraire "poursuivre le développement des liens avec les associations partenaires locales dans les zones d’intervention." Comme en République démocratique du Congo, pour ne prendre qu'un exemple, où "la société civile fait preuve d'un réel dynamisme malgré les circonstances. Nous ne devons pas sous-estimer la capacité de nos interlocuteurs à faire face aux situations qu’ils vivent."

Indignation

Ancien responsable des programmes pour MSF en ex-Yougoslavie (1992-1995), Pierre Salignon pose un regard très pragmatique – pour ne pas dire lucide - sur le rôle des humanitaires. "Nous ne pouvons pas anticiper, et encore moins régler les conflits. C'est ce que j'ai appris avec le massacre de Srebrenica. Nous n'avons ni pu ni su empêcher les crimes de masse. Pourtant tout s'est passé quasiment en direct." Une "tragédie" qui a forgé son engagement.

Ces années intenses ont laissé en lui le goût de l’indignation. A 43 ans, il continue de dénoncer les conflits oubliés et les situations d’urgence sociale passées sous silence.

"Je ne me satisfais pas du monde dans lequel je vis", explique ce père de trois jeunes enfants. "Nous avons tous le choix d'agir, de refuser et de dénoncer l'inacceptable."  Des "coups de gueule" que nous aurons encore plaisir à lire ici ou .

Lire les dernières chroniques de Pierre Salignon sur Youphil:

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer