Climat: l'Inde s'engage sur des objectifs chiffrés

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

A quatre jours du sommet de Copenhague, l'Inde s'est enfin engagée sur des objectifs chiffrés de réduction de ses émissions de CO2.

Tous les regards étaient braqués sur l'Inde depuis l'annonce, la semaine dernière, d'un engagement chiffré de la Chine pour réduire ses émissions de CO2. Tous les gros pollueurs s'étant prononcés, il n'y avait plus que l'Inde à laisser planer le doute sur sa position.

A quatre jours du sommet de Copenhague, qui doit réunir les dirigeants du monde entier pour donner une suite au protocole de Kyoto, l'Inde a enfin donné des chiffres. Elle veut réduire son intensité carbonique (quantité de gaz à effet de serre émise par point de PIB) de 20 à 25 % d'ici 2020 par rapport à 2005.

Les pièges des chiffres

Mais méfions-nous des chiffres. Depuis quelques mois, chacun y va de ses pourcentages de bonnes intentions. Mais tous ne sont pas comparables. La Chine, l'Inde et les Etats-Unis se sont par exemple engagés sur des taux de réduction par rapport à l'année 2005. Là où la plupart des autres pays ont pris pour référence 1990.

Autre piège: quand les Etats-Unis s'engagent à réduire leurs émissions, la Chine et l'Inde, elles, réduiront leur intensité carbonique, ce qui, au bout du compte, ne représente pas du tout la même chose.

Rappel des engagements des principaux pollueurs pour 2020:
- Etats-Unis: réduction des 17% des émissions par rapport à 2005
- Chine: réduction de 40 à 45% de l'intensité carbonique par rapport à 2005
- Inde: réduction de 20 à 25% de l'intensité carbonique par rapport à 2005
- Union européenne: réduction de 20% des émissions par rapport à 1990
- Russie: réduction de 20 à 25% des émissions par rapport à 1990

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer