Au Darfour, deux travailleurs humanitaires enlevés

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer

Un Français et un Canadien membres de l’ONG Aide Médicale Internationale ont été enlevés dans la nuit de samedi à dimanche.

Les ONGs occidentales toujours présentes au Darfour continuent à être victimes de l’insécurité. Dans la nuit de samedi à dimanche, deux travailleurs humanitaires de l’ONG Aide Médicale Internationale (AMI) ont été enlevés à Ed el-Fursan, au Sud Darfour. L’une est Canadienne, l’autre Française. Selon les médias soudanais, une rançon a été demandée par les ravisseurs, des hommes armés non identifiés. Deux autres travailleurs membres de l’ONG, des Soudanais, ont été enlevés puis relâchés peu de temps après.

Cet enlèvement intervient un mois après l’expulsion de 13 ONGs occidentales, consécutive au mandat d’arrêt émis le 4 mars par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président Omar el-Béchir.

Email this pageEnvoyer à un ami0CommentairesImprimer